Accueil / Actualités / Affaire Merah : nouvelles arrestations pour complicités

Affaire Merah : nouvelles arrestations pour complicités

Mohammed Merah meurt dans l’assaut final donné par le RAID le 22 mars dernier. Il aurait été, selon les autorités, l’auteur, entre le 11 et le 19, des meurtres de sept personnes dont trois enfants sur Toulouse et Montauban. L’état, après avoir étouffé tout complot, poursuit toujours, un an après les faits, l’enquête sur les complicités.

Retour sur l’arrestation d’un premier suspect, son aîné

Abdelkader Merah interrogé à l’occasion de sa mise en garde à vue, en mars dernier, déclarait qu’il était fier et qu’il soutenait son frère. Suite à quoi il avait été écroué pour « complicité d’assassinat, association malfaiteurs en vue de la préparation d’actes de terrorisme et pour vol en réunion » de même que pour « complicité d’assassinats avec circonstances aggravantes en raison de l’appartenance de victimes à une race ou à une religion ».

Il est par la suite revenu sur ses propos, provocation sur provocation pour semble-t-il « titiller les policiers ». Le 10 septembre dernier, il précisait au juge antiterroriste Christophe Teissier qu’il n’avait en rien influencé les actes de son frère cadet, qu’il n’était pas même proche de ce dernier.

Je n’étais pas proche de mon petit frère. Toute ma famille, mes copains et ses copains le savaient. Notre brouille a commencé quand il a eu 15ans.

Je le frappais, je reconnais que la manière était mauvaise mais les intentions étaient bonnes. Je le frappais quand je le voyais avec un véhicule volé. C’était uniquement pour le remettre dans le droit chemin.

Nouvelles arrestations d’éventuels complices

[pullquote]Nous pensons qu’il y avait une troisième homme avec les deux frères Merah.[/pullquote]

Deux hommes ont été arrêtés pour complicités, ce mardi 29 janvier à l’aube, et serons entendus sous six jours (durée d’une garde à vue en matière de lutte contre le terrorisme). Selon l’avocat des familles des victimes, il est évident qu’il y ait eu complicité(s). Il s’exprimait ce matin, mercredi 30, sur BFMTV : « Nous savons que d’autres complicités ont dû avoir lieu pour permettre de préparer et de commettre le crime ». Par ailleurs, Manuel Valls affirme lui-même que « la fameuse thèse du loup solitaire ne tient pas pour Merah ».

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*