Accueil / Écrits libres / Le livre dans tous ses états

Le livre dans tous ses états

Plus seulement réduits au statut d’ensembles de pages reliées entre elles, parfois poussiéreux, sommeillant bien trop souvent sur nos étagères, les livres inspirent.

Rien de neuf, nous direz-vous, chacun connaît le potentiel de nos bouquins et leurs bienfaits sur notre intellect, notre mémoire et notre imagination. Même le moins assidu des lecteurs se souviendra d’un ouvrage l’ayant fait rêver, voyager, s’émouvoir ou encore s’indigner. Magie des mots entrelacés…

Mais cela devient surprenant lorsque le livre n’inspire plus uniquement les lecteurs ou les romanciers, les poètes ou les dramaturges mais également les architectes, les sculpteurs et les bijoutiers, qui déclinent avec plaisir et brio nos bouquins sous toutes les formes.

 livres-bijoux-01Ainsi, la bibliothèque de Kansas City (image en une) arbore-t-elle fièrement une façade faite de gigantesques ouvrages classiques… de quoi mettre les amoureux d’écrits en appétit, tels des gourmands devant une pâtisserie. Celle de Cardiff, qui indéniablement s’en est inspirée, affiche quelques immenses ouvrages plus récents. Le sculpteur Brian Dettmer, lui, voit en les livres le support idéal pour ses créations, il les colle, les découpe, les repense, les remodèle. Rappelons d’ailleurs au passage le caractère illicite de ses oeuvres.

 photo-bibliochaiseQuant à Margaux Kent, elle préfère les imaginer à nos cous, miniaturisés, métamorphosant nos bouquins en bijoux. Ana Cardim réinvente pour sa part le bloc-notes et nous le passe au doigt… Et quoi de plus pratique qu’une bibliochaise ? Restez confortablement installés et choisissez la lecture qui vous sied le mieux. Certains fabricants ont même pensé à inventer The housse de PC portable, celle qui vous permettra de faire passer votre ordinateur pour un livre. Et vient enfin le classique… la pendule, nous ayant déjà habitués à adopter tous les looks.

Outre toutes ces extravagances artistiques, l’important reste la place centrale que devrait occuper le Livre dans nos vies.  Heureux et grandis sont les concernés par cette sage parole d’Aristote :  «C’est la marque d’un esprit cultivé qu’être capable de nourrir une pensée sans la cautionner pour autant ». Évidemment, il s’agit pour tous en priorité  d’acquérir une science utile, celle qui entretiendra notre foi et l’amour pour le Tout Puissant.

«Allah élèvera en degrés ceux d’entre vous qui auront cru et ceux qui auront reçu le savoir.»

[S.58 : v.11]

 

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*