Accueil / Actualités / Le CFCM ou l’art du yoyo
Crédit photo : orange.fr

Le CFCM ou l’art du yoyo

« Copé et l’affaire du pain au chocolat », une affaire qui n’a pas fini de faire couler de l’encre à en croire les derniers rebondissements. De quoi avoir une indigestion…

Retour aux faits

A la tête de l’UMP provisoirement, oui oui ce parti politique qui ne sait s’unir mais qui cherche à réunir la France, Jean François Copé lors d’un meeting à Draguignan, avait décrit à son auditoire médusé la scène d’un enfant ( pas musulman hein ) qui se fait «arracher son pain au chocolat par des voyous» qui eux feraient le Ramadan ( des musulmans donc ! ). La France s’embrase, euh presque, du moins les musulmans montent au créneau et déplorent un comportement scandaleux, un comportement islamophobe de la part de M. Copé. Le CFCM porte plainte.

Jean-François Copé a été reçu par le bureau exécutif du CFCM à sa demande ce mardi 8 janvier 2013. Et le CFCM, après des soi-disant excuses du concerné, aurait levé sa plainte. «M. Copé a exprimé des regrets», assurait mardi soir Abdellah Zekri, président de l’Observatoire de l’islamophobie au sein du CFCM. Tout est bien qui finit presque bien, il s’est excusé et on retire la plainte… sauf que…

Revirement final, espérons-le…

« Je n’ai pas présenté d’excuses. Pour présenter des excuses, il faut considérer qu’on a commis une faute »

Ce mercredi matin, le président de l’UMP a réfuté avoir présenté des excuses! Oh le bougre ! Il a eu ces chèvres du CFCM !  «Je n’ai pas présenté d’excuses. Pour présenter des excuses, il faut considérer qu’on a commis une faute», a-t-il lancé sur RTL. Le CFCM maintient donc à cette heure-ci sa plainte… Et fort heureusement, dénonçant du même fait un double langage de la part du politique.

Conclusion morale, ne faîtes confiance à personne… Ni aux politiques, ni au CFCM.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*