Accueil / Bien-être / Un confort pas si salutaire que ça

Un confort pas si salutaire que ça

Qu’est-ce qu’une cigarette, un AK47 et une chaise ont en commun ?

À première vue, pas grand chose et je vous le donne en mille… Ils tuent. La cigarette, nul n’est plus censé l’ignorer ou le nier. Quant au tragiquement fameux fusil d’assaut de Kalachnikov, il remplit sa fonction avec brio, au grand dam des familles endeuillées. Mais la chaise… en quoi nous est-elle néfaste ?

Un constat inquiétant

Toutes les études le démontrent, rester trop longtemps assis nuit gravement à la santé. Ainsi, des chercheurs de l’université de Sydney ont récemment conclu que plus une personne s’assoit et plus elle court le risque de mourir tôt. D’autres ont prouvé que les personnes assises plus de 6 heures par jour ont un taux de mortalité supérieur de 20 % pour les hommes, et de 40 % pour les femmes, à celui des salariés passant moins de 3 heures dans cette position.

Une explication logique

Le caractère pernicieux de la sédentarité s’explique simplement. Rester assis provoque « l’arrêt de l’activité électrique des muscles des jambes, la diminution, après une heure, de 90 % des enzymes brûlant les graisses qui se déposent alors dans les vaisseaux, et le ralentissement, après deux heures, de la métabolisation du glucose, diminuant ainsi de 20 % le niveau de bon cholestérol… »

Une solution simple

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, et n’en déplaira à beaucoup, une activité sportive n’est pas la solution miracle. En réalité, il apparaîtrait même que pratiquer un sport n’a aucun impact sur la dangerosité d’une sédentarité excédant les 3 heures par jour. Alors pour tenter de gagner 2 ans de vie supplémentaire – ou les conserver – la seule option qui s’offre à nous est de limiter notre temps en position assise, se lever dès que l’occasion se présente, préférer la promenade à la sortie cinéma, profiter des pauses au travail pour se dégourdir les jambes…

Un réconfort pour les croyants

Mais pour ne pas démoraliser nos chers coreligionnaires, rappelons brièvement d’autres chiffres résultant d’autres études… qui portent cette fois sur les bienfaits de la prière. Sachez que chez une personne ayant une pratique religieuse régulière, à l’âge de 20 ans, son espérance de vie est de 7 ans et demi supérieure à celle d’un non-pratiquant. Et les chercheurs ont constaté que les gens qui ne s’adonnent à aucune pratique religieuse ont presque 2 fois plus de risques de mourir dans les huit prochaines années. Prière et mode de vie accompagnant celle-ci constituent vraisemblablement la meilleure garantie d’une vie longue et saine… si telle est la volonté du Tout Puissant.   

 

Ceci dit, si avant la fin de l’article, vous vous êtes levés, vous avez tout compris.

4 plusieurs commentaires

  1. interessant merci pour l info

  2. jezak Allah Oukhti Wassila, j’m bcp cet article tant sur le fond que sur la forme (et surtt la fin  » Ceci dit, si avant la fin de l’article, vous vous êtes levés, vous avez tout compris. »).

  3. J’ai tout compris ! 😀 J’me suis levée pendant la lecture de l’article …pour aller m’allonger ^^

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*