Accueil / Actualités / Caricatures du Prophète : Charlie Hebdo assigné en justice

Caricatures du Prophète : Charlie Hebdo assigné en justice

Le 19 septembre dernier le journal « Charlie Hebdo » publiait une nouvelle série de caricatures de notre Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) suscitant une nouvelle fois de vives réactions de notre communauté.

Charlie Hebdo assigné en justice

Ce vendredi deux associations dont le RDAP (assemblement démocratique algérien pour la paix et le progrès) et l’Organisation arabe unie, qui militent pour «la défense et le soutien des personnes musulmanes et/ou arabes» ont assigné en justice le directeur du journal ainsi que deux de ses dessinateurs pour provocation et incitation à la haine raciale.

Comparution devant le tribunal correctionnel de Paris prévue le 29 janvier pour une première audience.

Dans les dernières caricatures, le sceau des prophètes était représenté en fauteuil roulant dans une parodie des «Intouchables», ou encore allongé nu sur un lit dans un remake du «Mépris», ce qui, pour les deux associations, est une ‘’atteinte à l’honneur et à la considération du prophète Mohamed et à la communauté musulmane’’, ces dernières réclament 580 000 euros de dommages et intérêts.

Charlie hebdo se défend

Du côté de la défense de Charlie Hebdo, l’avocat Me Richard Malka, souligne que ‘’les demandes exorbitantes et les accusations des deux associations sont formulées comme si ces dessins devaient être pris au premier degré et ne relevaient pas d’une publication satirique. Une fois de plus, on tente d’impressionner, de faire peur pour empêcher cette tradition humoristique française à l’égard des religions de s’exercer’’.

Ces publications qui avaient suivies la diffusion du film anti-islam avaient suscités beaucoup de réaction, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault avait souligné et condamné les excès du journal satirique dans le contexte actuel et appelé chacun à assumer sa responsabilité alors qu’il était inquiet des conséquences que pouvaient avoir ce numéro.

La Une revue et corrigé par Joe Le Corbeau

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*