Accueil / Actualités / Yasser Arafat empoisonné ?

Yasser Arafat empoisonné ?

En juillet dernier Al-Jazeera diffusait un documentaire sur la présence de quantités anormales de polonium sur des effets personnels de Yasser Arafat. La thèse de l’empoisonnement du dirigeant palestinien est ainsi relancée. La chaîne qatarie avait fait analyser, par un laboratoire suisse spécialisé, les effets personnels du leader historique du F.L.P confiés par sa veuve Souha.

Une mort suspecte 

Yasser Arafat, tombé malade dans son quartier général à Ramallah, en Cisjordanie, assiégé par l’armée israélienne, est décédé le 11 novembre 2004 à Percy de Clamart, en France. Sa mort reste une énigme, les quelque 50 médecins qui se sont relayés à son chevet n’ont pas réussi à identifier la raison exacte de la détérioration rapide de son état. Cette zone d’ombre a alimenté de nombreuses théories, de l’infection à l’assassinat, le mystère reste entier.

La requête d’une épouse

La possibilité d’une mort par polinium est rapidement entrevue, le directeur de l’Institute for Radiation Physics de Lausanne affirme : «La conclusion, c’est que nous avons trouvé (un niveau) significatif de polonium dans ces échantillons». Un niveau anormal qui pousse à s’interroger sur les causes de sa présence sur les effets de l’ancien dirigeant palestinien et la place qu’elle aurait tenu dans son décès.

Souha Arafat, la veuve de l’ex-président palestinien, aurait demandé expressément à l’Autorité palestinienne d’exhumer le corps du défunt à Ramallah (Cisjordanie) : «Je veux que[…]  le corps de mon mari soit exhumé (…) immédiatement car les médecins disent que nous n’avons pas beaucoup de temps», car «la preuve d’une présence de polonium disparaît» au fil du temps. 

Une exhumation en cours

Une commission rogatoire internationale a été délivrée pour permettre à trois juges français d’enquêter, ils doivent effectuer le 26 novembre des prélèvements sur le corps du leader historique palestinien. Les travaux pour ouvrir la tombe de Yasser Arafat ont commencé mardi et continueront pendant au moins quinze jours.

En attendant d’en savoir plus à ce sujet, il est important de rappeler à quel point Yasser Arafat fut un homme précieux à la Palestine et de constater le grand vide politique et humain qu’il laisse après lui. Puisse Allah lui accorder Sa Miséricorde, qu’il repose en paix.

Ci-dessous, un extrait du documentaire d’Al Jazeera

 

 Sources : AFP, Libération

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*