Accueil / Actualités / La Liberté de la Femme : L’Occident VS L’islam !

La Liberté de la Femme : L’Occident VS L’islam !

                                                                                                                                     
    
La finesse dont font preuve les détracteurs de la religion musulmane, depuis toujours, est de s’attaquer à un point fondamental qui voudrait remettre en cause intégralement la religion musulmane: la femme, son statut et la manière dont elle est perçue. Comme si elle était le point faible…  et si finalement, elle constituait le point fort de cette religion !


L’évolution du statut de la femme dans les sociétés dites « modernes »


À toutes ces femmes pensant que l’islam vous dénigre, se sentant soutenues par des hommes se disant poursuivre ce même combat à vos côtés. Ces mêmes hommes qui en réalité ne veulent en aucune façon la liberté de la femme, mais cherchent à vouloir la liberté d’accéder à la femme. Il suffit d’évaluer les conversations masculines lorsque les femmes sont absentes pour ainsi comprendre leur rapport à ces dernières. Aux féministes se réclamant l’égal de l’homme mais qui galvaudent ce terme ; être égaux ne signifie pas être identiques : l’homme et la femme ont tous deux des droits, tout comme ils ont tous deux des devoirs, le but étant de créer une complémentarité. Et non pas une similitude absolue, voilà ce que l’islam revendique.

Quelques dates liées aux droits accordés récemment aux femmes en France:

Jusqu’en 1965, la femme ne peut pas exercer une profession et ouvrir un compte bancaire sans l’autorisation du mari.

Jusqu’en 1975, les époux se doivent fidélité, mais pas au même degré :
 – la femme adultère est passible d’un emprisonnement de 3 mois à 2 ans ;
 – l’homme adultère est passible d’une simple amende, et seulement s’il amène sa concubine au domicile conjugal.
En 1972, instauration du principe « à travail égal, salaire égal ». « Instauration du principe » n’implique en aucune façon « Application du principe ». En effet, il existe actuellement un ministre du droit des femmes, d’ailleurs un budget au service de cette égalité a été mis en place. En France, c’est donc avec de l’argent qu’on espère rétablir des égalités entre hommes et femmes. 23,3 millions d’euros prévus pour 2013. Ce budget permettra de soutenir les actions conduites liées aux droits des femmes.

Utopie d’une liberté déguisée & Soumission de la femme


Dans les sociétés « modernes », l’aliénation de la femme s’est faite sous une séduisante expression « L’émancipation de la femme ». Ouah ! Il suffit d’observer le ressenti d’une femme lorsqu’elle feuillette un magazine, visionne un film ou tout autre support mettant en avant le corps féminin brandissant ce que devrait être la beauté chez la femme. Sans jamais remettre en question que cela provient de la perception masculine. Et donc exclusivement dans un but d’assouvir le désir égoïste de l’homme sans jamais se soucier de l’épanouissement individuel de la femme. Au point que la femme moderne vit par procuration, pour se sentir belle, il faut que les hommes la voient belle. Pour que les hommes la voient belle, il faut qu’elle soit à l’image de leurs fantasmes au risque de subir pression et soumission dans ses envies personnelles. Combien de femmes regardent des modèles dits féminins, et combien de milliards se dépensent chaque année, afin que les femmes puissent penser appliquer tant de produits de beauté, les aidant à devenir ce qu’on aimerait qu’elles deviennent ? Les femmes, un business qui rapporte ! 
Des études répétées ont d’ailleurs démontré que la forte majorité des femmes se sentent déprimées, confuses, se critiquent et se comparent négativement. Tout leur environnement s’en ressent, même si elles n’en sont pas conscientes.  Les femmes sont obsédées par leurs corps, et ce parce que les hommes le sont ! [pullquote_right] »Ils ne veulent pas la liberté de la femme, ils veulent plutôt la liberté d’ accéder à la femme. » { Dr. Omar Abdelkafi }[/pullquote_right]Les femmes sont confrontées aujourd’hui à des pressions sans précédent. Elles se comparent, s’observent et se focalisent sur leur corps. La femme dans la société « moderne » se résume à un pur instrument marketing « poussant à la consommation », d’où l’assimilation systématique aujourd’hui de son corps et de son image à l’objet de vente dans tous les secteurs marchands. L’ascension des femmes occidentales dans le monde du travail n’avait historiquement aucun lien direct avec leur émancipation. Il s’agissait d’un besoin économique vital. Elles n’ont pas eu accès au travail par envie personnelle, mais parce qu’il le fallait. Il s’agissait donc d’un atout financier de poursuivre cette pratique en fin de Seconde Guerre Mondiale. La femme, un intérêt économique pour réussir à vendre du désodorisant jusqu’à la voiture. C’est ce qu’on appelle le droit des femmes dans les sociétés « modernes » : Le droit, au final, d’être aliéné ! De subtilement répondre sans cesse aux pressions que les hommes leur imposent sous de jolis discours.  Qu’en est-il à présent de la femme en islam ?  

Les Valeurs de la Femme musulmane comme remède de cette perversion

La musulmane a de par sa foi, su se libérer de cette vulgaire perception de la femme qu’on se fait dans la « modernité ». L’islam ne donne pas le droit à l’éducation à la femme, l’islam lui impose cela tel un devoir, pour ainsi se libérer il lui est fondamental de chercher la science et de s’éduquer tout au long de sa vie. Contrairement à une idée fort répandue en Occident, la femme musulmane n’a jamais eu comme unique rôle pour l’homme d’être « mère au foyer », car elle dispose en Islam comme l’homme de multiples droits qui bien qu’étant ignorés ou occultés ont toujours été inscrits dans la jurisprudence islamique. À titre d’illustration, le prophète Mohammed (Paix et Bénédiction soient sur Lui), eut comme première épouse Khadija, une riche commerçante, qui gérait à elle seule des caravanes commerçantes aux alentours de la Mecque. Néanmoins dans une société « moderne » prônant la liberté mais interdisant à la femme de se présenter vêtue comme elle aimerait l’être, il devient donc difficile pour elle de jouir du droit du travail. Qui donc alors prive la femme de ses droits ? L’islam ou cette utopique modernité ?

Quant à la tenue de la femme musulmane elle se résume en une illustration :

« Vous ne voyez que ce que je vous laisse voir de moi… N’est-ce pas cela La Liberté ? »

Gustave le Bon, écrivain, anthropologue, psychologue social et sociologique français, érudit des civilisations avait déclaré :
« C’est aux Arabes que les habitants de l’Europe empruntèrent, avec les lois de la chevalerie, le respect galant des femmes qu’imposaient ces lois, l’Islamisme a relevé la condition de la femme, et nous pouvons ajouter que, c’est ici, la première religion qui l’ait relevée… ; toutes les législations antiques ont montré la même dureté pour les femmes…. ; la situation légale de la femme mariée, telle qu’elle est réglée par le Coran et ses commentateurs, est bien plus avantageuse que celle de la femme européenne ».
Certains se montreront de bonne foi mais réticents, disant : « oui bon d’accord, mais l’islam c’était il y’a 1400 ans, depuis la femme a encore évolué, et il serait temps que l’islam évolue également ».
À tous ceux-là nous disons, cette utopique évolution à laquelle on tend à nous faire croire n’est-ce pas en réalité le début de la décadence ? 

Et à toutes celles qui estiment la musulmane manipulée, soumise, négligée ou encore d’autres préjugés…
Une question se pose, entre la femme se disant moderne combattant la femme musulmane pensant qu’elle est privée de ses droits.

Qui donc selon vous est réellement la plus heureuse ?

 

15 plusieurs commentaires

  1. assalam alekoum

    un grand BARAKALLAHOUFIKOUM!!!! pour cet article,trop beau,trop vrai et trop bien écrit machALLAH!!!

  2. Assalamou alaykoum wa rahmatullah wa baraketuh, un article tres tres bien rédigé!! Bravo!

  3. Bien joué 😉

  4. Barakallahu fikum pour cette belle analyse.

  5. une femme moderne

    Bonjour, étant donné que nous sommes libres, nous avons le droit à la réponse.
    Je vais prendre un exemple pour vous montrer la liberté de la femme musulmane.
    L Arabie saoudite est un pays arabe est dans ce pays arabe les femmes n’ont pas le droit de conduire ni de sortir sans l’autorisation de leur mari et risque la prison si elle refuse de porter le voile,

    • Bonjour,

      j’ai lu et relu votre commentaire et ne voit pas où il y a une quelconque réflexion. Vous donnez un exemple pris dans le tas -que nous ne justifions pas forcément-. C’était comme si je vous disais « les bonnes sœurs ne se marient pas! ». Élevez le débat je vous prie.

      • une femme moderne

        Je veux juste dire que ce n’est que mensonge de dire que la femme musulmane et libre, il suffit de voyager dans un pays maghrébins pour s’en rendre compte.

        • Preuves ? Témoignages à nous partager ?

        • Bonjour,

          L’exemple que vous prenez est assez erroné et n’est pas représentatif de l’islam. Les saudiens ne sont pas un exemple à suivre et puis ne font pas du tout parti du Maghreb. Ensuite, cette interdiction a été mise en place suite aux manifestations que des femmes militantes ont mené car c’était effectivement mal vu d’être au volant en étant du sexe « faible ». Leur manifestation ont donc eu l’effet inverse escompté.

          Dans les pays du Maghreb, malgré les injustices et inégalités, les femmes sont au centre de la société. Ce sont elles qui font tout, tant sur le plan ménagé que professionnel. Si tu vis au Maghreb et que tu n’es pas marié, tu n’es rien. C’est aussi simple que ça.

          Dernier point à relever: ne tombez pas dans l’amalgame du Maghreb/Arabe = Islam. C’est faux. Ou encore le plus subtil : tradition d’un pays = Islam. Encore une fois c’est faux.

          Pour finir, je vous invite à prendre contact avec des gens qui vivent dans ce milieu et qui sauront répondre à vos questions et peut-être vous faire changer de point de vu quant aux préjugés que vous semblez porter sur notre culture.

          Cordialement,

          Un musulman moderne 🙂

        • …en effet, en France et dans les pays occidentaux la femme est libre de conduire en état d’ébriété, se prostituer, tromper son mari etc… en Islam la femme est protégée de tout ça… en autre bien-sur, bonne journée

        • oui faut pas se précipité et voire la femmes musulmane innactif moi je crois que la femme arabe a le droit de faire ce quelle veut mais doit rester fidèles elle après tous pas un objet sexuel elle est consciente

  6. Il y a une grande différence entre Traditions et religion. Ce qui se passe dans la plupart des pays arabo-islamiques n’a , malheureusement, rien à faire avec les principes de la religion. Au sein des maisons, on voit l’image du couple à l’instar de celle que Naguib Mahfouz avait dessinée dans ses romans alors que l’exemple du Prophète est tout à fait différent. La femme en islam est une vraie reine.

  7. Bonjour, la constitution garantit aux hommes et aux femmes les mêmes droits sur le territoire en ce moment. Donc ça ne servait à rien de parler de l’émancipation dans le monde du travail et des injustices qui ont eu lieu il y a 50 ans. Ce qui compte c’est le présent, et dans ce présent nous sommes tous libres et égaux en droits De plus , la vision du corps féminin que vous jugez insultante, qui vous dit que ça ne se passe pas de l’autre côté. Allez ouvrir un magazine masculin ou regardez un film mettant en avant des hommes :vous pourrez faire le même constat désolant pour les hommes occidentaux, qui vivent eux aussi l’idéal que des femmes bizarres se font d’un homme parfait( viril , musclé ,grand,sexy etc)
    Mettre les femmes comme les seules victimes de la société occidentale est stupide. Les hommes sont tout autant victimes de cette pression du corps parfait et du paraître.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*