Accueil / Actualités / Le bras d’honneur de Gérard Longuet

Le bras d’honneur de Gérard Longuet

Alors que l’on commémorait le drame du 17 octobre 1961, jour noir durant lequel des policiers français avaient jeté des centaines d’Algériens dans la Seine, le président de la République française annonçait solennellement que l’Etat reconnaissait (enfin) cette page sombre de l’Histoire (Voir Une France terroriste ). Les réactions ne se sont pas faites attendre, les politiques ( de droite particulièrement ) ont réagit assez violemment à l’image de Gérard Longuet ancien ministre de la Défense.

A la fin d’une émission télévisée, alors que les caméras tournaient encore, les journalistes évoquaient avec M. Longuet la volonté de l’Algérie d’une reconnaissance franche des crimes perpétrés par le colonialisme français, l’ancien ministre adresse alors un bras d’honneur estimant que « La France n’a pas à avoir honte de sa présence en Algérie pendant la colonisation ». Interrogé sur ce geste, l’intéressé persiste et signe « Ce n’était pas un geste de communicant mais un geste personnel d’un homme indigné » précisant qu’il s’agissait d’un geste « franc », « de bon coeur ». 

Une casserole de plus à ajouter à la longue liste des provocations politiques avec une mention spéciale pour les membres du gouvernement Sarkozy qui pataugent dans les bas-fonds de la bêtise et de la grossièreté.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*