Accueil / Actualités / Non à la LDJ !

Non à la LDJ !

La LDJ (Ligue de Défense Juive), ce mouvement autorisé en France alors qu’il a été interdit aux Etats-Unis et même en Israël en raison de ses méthodes violentes, peut-agir en toute impunité en France.

On peut dès lors ce demander pourquoi ce mouvement bénéficie d’une telle liberté dans notre pays ? Et pourquoi la LDJ n’est-elle pas interdite alors que de nombreuses associations et organisations réclament sa dissolution ? 

 Qu’est-ce que la LDJ ? 

Malheureusement encore, beaucoup de gens ignorent ce qu’est la LDJ, permettez-nous donc de vous éclairer un peu sur le sujet.

La LDJ est un mouvement radical composé de jeunes issus de la communauté juive, à tendance fasciste et raciste, ces jeunes entraînés aux arts martiaux, aux techniques de combat et au maniement des armes, ils ne s’en servent pas pour se défendre comme pourrait le laisser penser le nom de leur organisation. Mais au contraire ils s ‘en servent plutôt pour attaquer, et attaquer lâchement…

A plusieurs reprises dans différents médias on a pu les voir, comme récemment sur une chaîne nationale de télévision.

Et aux abords des rassemblements ou manifestations pro-palestiniennes vous pourrez les apercevoir, équipés de leurs casques de moto, ils cherchent des victimes isolées à agresser.

 

 

 

 

 

 

 

Quelques uns de leurs tracts, vous pouvez y voir leurs compétences en orthographe ainsi que leurs slogans très originaux

 

 

 Quelques uns de leurs « exploits »

– Comme par exemple lors de leur « mission » en septembre 2011 dans les territoires palestiniens, mission dont ils parlaient aisément sur leur site internet en appelant se rendre en Palestine pour « casser du palestinien ». Ce qu’ils ont malheureusement réussi à faire et s’en sont vantés quelques temps plus tard, parlant de leur participation dans le meurtre d’un fermier palestinien et aux blessures infligées à d’autres.

                                                    La LDJ en Palestine, photo publiée sur leur site en septembre dernier

– Par exemple encore, quand ils agressent lâchement des manifestants pacifistes en France lors de rassemblements pro-palestiniens.

– Plus que tout et cela montre leur bravoure, ils aiment s’en prendre a des personnes de type « musulman » et seules, combien de frères ou de soeurs voilées en ont fait les frais …

– En 2010, c’est encore eux qui avaient assassiner Saïd Bouararach, agent de sécurité travaillant à Pantin (93), agressé lâchement car son seul tort fut d’être arabe, ils l’avaient ensuite noyé dans le Canal de l’Ourcq, sa famille attend toujours en vain que justice leur soit rendue.

– C’est encore l’un d’entre eux qui avait poignardé un commissaire de police qui tenter de stopper l’une de leurs agression à 15 contre 1 à Paris, il avait été arrêté en flagrant délit mais ensuite relâché sous la pression du lobby juif français.

– Ou quand ils se rendent dans des mairies qui « osent » organiser des conférences sur la Palestine, afin de semer le désordre et d’agresser des personnes âgées.

Et que fait le gouvernement français ?  Rien …

Et tout cela dans l’impunité la plus totale car ils sont presque tous identifiés et même un soutien ouvert de notre gouvernement qui les laisse d’ailleurs s’entraîner dans des locaux de la police française, qui n’interdit pas leur organisation, qui les laisse communiquer sur leur site internet immonde où ils se vantent de leurs exploits, qui les laisse recruter ouvertement d’autres jeunes pour aller « casser de l’arabe » ici ou en Palestine occupée…

Voilà ce qu’est la LDJ, et face à eux, des frères et des solidaires qui tentent de se protéger et de défendre ceux qui osent protester contre cette injustice.

De nombreuses associations et groupes de défense ont, à plusieurs reprises demandé la dissolution de ce groupuscule qui sème la violence sur son passage, il ne faut pas oublier qu’en France il existe des lois pour dissoudre ce genre d’organisations racistes, mais malheureusement sous la pression du lobby juif et israélien et sous prétexte d’antisémitisme, les « petits soldats » de la LDJ ont tout le loisir de continuer leurs activités contre ceux qui osent critiquer l’occupation et la colonisation de la Palestine, et ceux qui tentent de prendre la défense du peuple palestinien.

Un rassemblement a d’ailleurs été organisé le jeudi 4 octobre 2012 à Paris afin de dénoncer leurs méfaits et de demander au gouvernement que des mesures soient prises.

 

 

 

 

 

 Si un groupe du même type composé de Mohammeds, de Kaders et de Moussas agissait de la sorte et s’en prenait à des Davids, Moshés, et Isaacs, pensez-vous que le même vent d’impunité soufflerait ?

 Douce France, pays des droits de l’homme, de la liberté, de l’égalité, de la fraternité et de la liberté d’expression, où vas-tu?

Face à la LDJ agissons! 

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*