Accueil / Actualités / Iran VS Israël

Iran VS Israël

Le 67ème sommet de l’ONU a eu lieu cette semaine. L’ONU, organisation internationale qui a pour fonction, et ce depuis sa création après la Seconde Guerre Mondiale de prévenir des éventuels conflits majeurs. Et au vu des évènements actuels politiques et économiques qui se jouent actuellement sous nos yeux partout dans le monde, il était primordial pour l’oppresseur de faire diversion sur ses agissements et de jouer pleinement son pseudo rôle d’opprimé.. 

 

L’exposé israélien digne d’un collégien

Lors de ce sommet, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (photo ci-contre) a su judicieusement et avec une aisance remarquable nous représenter une bombe, et les étapes pour parvenir à l’arme nucléaire. Ce schéma qui méritait grandement d’être « schématisé », devait illustrer ses propos dans le but de militer pour empêcher l’Iran de se munir de l’arme nucléaire. Visiblement ses propos ne lui semblaient pas suffisamment clairs, il était donc nécessaire de fournir un dessin. En effet l’Iran est actuellement à 70% selon lui, d’atteindre le seuil de 90% d’enrichissement de son uranium. Félicitons ses conseillers pour cette brillante présentation ! Il a ensuite tracé une ligne rouge au feutre sur le dessin, qui représenterait une limite à ne pas franchirSachant qu’imposer une ligne rouge à l’Iran, a un but bien précis, celui d’espérer qu’elle soit franchie pour légitimer une déclaration de guerre. Comparant un Iran nucléaire à un « Al-Qaïda armé de bombes atomiques », M. Netanyahu a assuré que « l’avenir du monde était en jeu » et que « le temps pressait ».

La Réplique iranienne

Face à cela, le représentant adjoint iranien à l’ONU, Issac Al Habib, fustige ce dernier en réaffirmant la détermination inébranlable de son pays de défendre, par la force s’il le faut, son droit à l’énergie nucléaire ! Rappelons au passage que tous les opposants à cette bombe, la possèdent. A croire que le progrès technologique a vu naître le déclin du progrès de la pensée pour ainsi constater que l’hypocrisie est monnaie courante. En rajoutant « La République islamique d’Iran est assez forte pour se défendre et se réserve le droit de riposter avec toute la force nécessaire à toute attaque », il  a accusé Israël, puissance nucléaire non déclarée, « de détourner l’attention des Etats membres du danger de son (propre) programme nucléaire clandestin (…) qui est l’unique source de menace sur la paix et la stabilité du Moyen-Orient ». Le représentant iranien a également réaffirmé que le programme nucléaire de son pays était « exclusivement pacifique et en pleine conformité avec les obligations internationales »

L’appel à la mobilisation musulmane

Le mois dernier avait eu lieu la conférence de l’OCI (Organisation de la Coopération Islamique) à la Mecque, dans laquelle Mahmoud Ahmadinejad président de la République islamique d’Iran, avait tenu un discours. En voici un extrait :

« J’ai un amer constat à faire : malheureusement, nous, les Musulmans, nous sommes tombés dans le piège que nos ennemis nous ont tendus ! Nous entrons de plein pied dans une guerre totale, dévastatrice et vaine, une guerre à caractère fratricide, ethnique et tribale, qui pourrait durer des dizaines d’années. Malheureusement, certains pays jouent le jeu des ennemis. Ceux qui étaient arrivés au pouvoir, pour changer la politique hégémonique des Etats Unis envers notre région, ont tourné leur veste et ils veulent changer notre région, ils nous menacent de guerre. Je vous renvoie à l’Afghanistan, à l’Irak, la Libye, la Syrie, à Bahreïn, au Yémen… Dans ces pays qui tire sur qui ? Si nous acceptons que la justice et l’égalité sont le droit de tout un chacun, alors, nous allons accepter que nous sommes tous dans le même bateau, nos destins sont liés. Nous devons nous serrer les coudes, nous entre-aider, pour faire face à l’ennemi commun; nous devons faire front commun face à nos ennemis. imaginaires, ethniques ou tribaux, sommes devenus ennemis, sans savoir que ces hostilités gratuites offrent la meilleure occasion à nos vrais ennemis, pour nous envahir  ».

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*