Accueil / Actualités / Salman Rushdie, l’homme à abattre

Salman Rushdie, l’homme à abattre

L’écrivain indien Salman Rushdie, l’auteur des « Versets sataniques » est à nouveau menacé de mort. Sa tête est mise à prix pour 3,3 millions de dollars.

L’écrivain britannique, né à Bombay, fait encore parler de lui, il s’apprête à sortir son dernier livre, « Joseph Anton », dans lequel il raconte ses mémoires . La fondation religieuse iranienne qui a mis à prix la tête de Salman Rushdie a augmenté de 500 000 dollars la prime pour l’assassinat de l’écrivain  après la diffusion du film anti-islam qui a secoué le monde musulman. La prime est désormais de 3,3 millions de dollars.

Condamné à vivre dans la clandestinité

Une décennie passée à se cacher et vivre dans l’anonymat, changeant quotidiennement de lieu de résidence, Salman Rushdie ne cesse d’accroître la colère des musulmans. Ainsi, le montant pour son assassinat vient d’être portée à 3,3 millions de dollars, soit  2,5 millions d’euros  par l’ayatollah Hassan Saneii, proche du guide suprême Ali Khameneie, d’aprés un communiqué cité par les agences de presse locales Fars, Mehr et Isna.

[quote] »Tant que l’ordre historique de Khomeiny de tuer l’apostat Salman Rushdie […] n’aura pas été exécuté, les attaques [contre l’islam] comme celle de ce film offensant le prophète se poursuivront », a déclaré l’ayatollah.[/quote] [quote] »L’ordre de tuer Rushdie avait été donné pour éradiquer les racines de la conspiration anti-islamique, et il serait très approprié de l’exécuter en ce moment. C’est pourquoi j’ajoute 500 000 dollars à la récompense pour tuer Rushdie », a-t-il ajouté. [/quote]

Le gouvernement de Mahmoud Ahmadinejad et le successeur de Khomeiny, l’ayatollah Ali Khamenei, soulignent que la « fatwa est toujours valide » et d’actualité.

 Films, caricatures, écrits, l’islamophobie prend du terrain, et la fin n’est pas pour demain…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*