Accueil / Actualités / Quand l’Islam affronte les médias

Quand l’Islam affronte les médias

Les journalistes russes auront à respecter un règlement intérieur quand ils parleront de l’islam. Voilà ainsi ce qui est envisagé par le conseil des muftis de la région de Moscou qui prépare une chartre destinée aux médias.

L’imam met les points sur les i aux médias.

Combien de fois avons-nous entendu parler d’Islam à la télévision par ceux qui ne le comprennent pas? Sans connaissance et qui plus est, souvent mal intentionnés. Ayant l’art de la caricature et la médiocrité d’une vérité négligée. En France cela s’est ressenti et prouvée à chacune des interventions portant sur cette religion, telle une obsession… La sagesse est de ne pas parler de ce qu’on ignore mais pourtant rares sont ceux qui s’en accommodent. En Russie, le vice-président du Conseil des muftis Rouchan Abbiassov, également imam de la région de Moscou, est en train de rédiger un manuel destiné aux journalistes qui traitent des sujets liés à l’islam. Les auteurs se fixent pour objectif d’expliciter les principales erreurs et de définir des mots souvent employés dans les médias de façon impropre et manque de chance pour les musulmans la connotation est systématiquement négative… En effet bons nombres de termes utilisés du fait des médias ont été ainsi galvaudés.
Citons notamment « djihad » avec pour étymologie « faire des efforts », efforts qui a pour finalité la bienfaisance, devenu de nos jours dans l’esprit de beaucoup « guerre sainte » sans doute pour ainsi faire sortir un caractère violent d’une religion pacifiste. Mais également « charia » ayant pour origine le chemin, signifiant plus exactement « le chemin qui mène à la source » qu’on a réduit à lois islamiques. Le terme « loi » renvoyant instinctivement à un caractère autoritaire. Concrètement quand on est médias et qu’on parle d’islam, on rend cela  extrémisme ou alors on n’en parle pas.

Le manuel ne se limitera pas à un « Larousse de l’islam » il s’agira également d’approfondir et d’expliquer « les subtilités de l’interprétation du Coran », précise l’imam à une agence russe d’information internationale. Afin de les aider à « distinguer la vraie doctrine religieuse des clichés artificiels qui n’ont rien à voir avec l’islam ». Le nouveau manuel sera soumis à l’approbation du Conseil avant d’être présenté aux principaux médias russes et mis en ligne sur internet.

Utopie ou réelle ambition ?

Cela s’annonce comme une bonne nouvelle. Croire à l’aboutissement d’un tel projet sera pour certains assimilé à de la naïveté. Quoi qu’il en soit, à voir les fausses informations diffusées et rabâchées sur l’Islam, il est bon de savoir que lorsque certains se contentent de se plaindre, d’autres en revanche agissent avec une vision. Celle notamment de combattre intelligemment les idées reçues. Et de faire Le « djihad »: celui de s’efforcer de transmettre la vérité.

Ainsi, si l’islam est sali internationalement dans les médias, espérons que ce manuel devienne internationalement la réponse à cela.
A défaut d’en arriver là que chacun soit conscient qu’il est un représentant tel le reflet de l’islam. à la fois son miroir et sa vitrine aux yeux du non musulman et ce, qu’il le veuille ou non, qu’il agisse donc avec la plus haute des moralités.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*