Accueil / Écrits libres / Bon appétit… Et les autres ?

Bon appétit… Et les autres ?

Un article touchant que nous a soumis une de nos lectrices, Yasmine, et que nous avons souhaité partager avec vous :

Les premiers jours du Ramadan se sont écoulés, rappelant ainsi qu’il s’agit d’un mois propice à la convivialité et au resserrement des liens familiaux. 
 
C’est devant des tables pleines de nourriture que les musulmans prononcent le nom d’Allah avant de s’alimenter jusqu’à plus faim et plus soif. 
 
Autant de bienfaits dont beaucoup disposent sans se poser certaines questions pourtant essentielles.
 
Avons-nous seulement une pensée pour ceux qui, cloîtrés chez eux, jeûnent seuls ? Pensons-nous à cette femme enceinte et isolée qui peine à joindre les deux bouts ? Qui n’a pour seul repas que quelques pommes de terre et s’en contente ?
 
Il est trop souvent occulté le fait que ce mois SE DOIT plus que jamais d’être propice au rapprochement envers les concitoyens les plus démunis. 
 
Partager sa table avec cette personne que l’on sait dans le besoin ne coûte pourtant pas plus cher.  En effet, l’envoyé de Dieu n’a-t-il pas dit : « Le repas de deux suffit à trois et le repas de trois suffit à quatre »? (Al-Boukhâri, Mouslim) 
Ce repas ne sera pas onéreux et sera pourtant tellement riche en bénédictions. 
 « Et pour tout ce que vous dépensez de vos biens, vous serez pleinement récompensés et nullement lésés. » (Coran 2:272)
 
Ma sha Allah! Et quelle belle religion que l’islam ! Donner et être rétribué pour cela. 
 
Quant aux personnes qui n’ont pas les moyens de faire des actes de charité, aider son frère ou sa sœur par l’invocation, par le soutien moral ou par le sourire tout simplement, peut s’avérer précieux. 
 
Selon Abou Dharr, le Prophète (paix et bénédictions de Dieu sur lui) a dit : ne méprise aucune bonne action, ne serait-ce qu’en rencontrant ton frère avec un visage souriant. (Muslim)
 
Proclamer l’unicité de Dieu revient à accepter les quatre autres piliers, parmi lesquels l’aumône aux pauvres. 
 
Entraide et solidarité sont donc des fondamentaux islamiques, qu’il est primordial d’appliquer. Aimer pour les autres ce que l’on aimerait pour soi-même. Tâcher de se tourner vers son prochain, tâcher de se rapprocher des nécessiteux et donc d’Allah. 
 
Puisse ce mois être pour vous et pour nous un déclic pour renoncer à nos passions, combustibles avérés pour l’enfer. Puisse ce mois béni nous rappeler l’éphémérité de ce bas monde et l’importance de l’au-delà. Puisse ce mois béni nous éviter tous les écueils menant à l’auto-centrisme et l’égarement. 
 
Enfin, puisse Allah agréer votre jeûne et vous compter parmi les bien guidés au jour de la Rétribution. 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*