Accueil / Actualités / Russie : Interdiction de 65 livres sur l’Islam

Russie : Interdiction de 65 livres sur l’Islam

 

La Cour d’Orenbourg en Russie a interdit la vente de plus de 65 livres islamiques et soulève alors la colère des musulmans russes, qui voient ce verdict comme « injustifié et injuste ».

Quand la liberté d’expression rime avec oppression…

[pullquote_right]Deuxième religion en Russie[/pullquote_right]

Désormais en Russie, où l’islam est la deuxième religion, il  n’est plus possible d’acheter, Riyad as Salihin,  les 40 hadiths de I’imam An-Nawawi et encore bien d’autres livres islamiques.

Le tribunal de la ville de Orenbourg, situé au sud-est de Moscou, a ordonné l’interdiction de plus de 65 livres religieux tels que les célèbres recueils de hadiths d’Al-Bukhari et de Muslim ainsi que les biographies relatant la vie de notre bien aimé prophète Mohamed (صلى الله عليه و سلم) , les jugeant comme  « littérature extrémiste ». [pullquote_left]Littérature extrémiste[/pullquote_left]

« Nous considérons l’interdiction de la littérature religieuse comme une tentative de la renaissance sur le contrôle de l’idéologique totale » a contesté le Conseil russe des Muftis. 

« Une telle pratique est inacceptable dans une société démocratique… et est un signal d’alarme pour les citoyens russes » a-t-il  ajouté. 

Le conseil des Muftis a accusé le procureur et le juge d’avoir pris la décision « secrètement » sans se soucier de l’avis des auteurs et des éditeurs des livres censurés ni même de celui des citoyens musulmans.  L’administration présidentielle conseille aux musulmans de faire appel contre ce verdict. 

Il devient de plus en plus difficile de pratiquer l’Islam en Russie, en France ou ailleurs.

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) dit en ce sens que, viendra un temps où la condition de celui qui voudra rester ferme sur sa religion sera comparable à celle d’un homme qui tient une braise dans la paume de sa main. (At-Tirmidhi)

  « Quand le croyant au sein de sa tribu sera plus méprisé qu’une brebis chétive ». (At-Tabarâni)

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*