Accueil / Actualités / Belgique : Des affiches xénophobes s’étalent à la vue de tous !

Belgique : Des affiches xénophobes s’étalent à la vue de tous !

 

La nouvelle campagne xénophobe et stigmatisante du Vlaams Belang, parti extrémiste belge, s’affiche sans complexe dans les rues de Belgique.

Une campagne raciste et stigmatisante

Le Vlaams Belang, parti extrémiste belge, mène une nouvelle campagne xénophobe nommée « Sans pardon ». En effet des affiches racistes s’étalent aux yeux de tous, on peut y voir notamment des photos de personnes maghrébines africaines et turques. Des photos aux titres provocateurs et stigmatisants « Malik G., Dealer de drogue – Répression – Sans pardon » « Igor S., Cambrioleur – Derrière les barreaux – Sans pardon » ou encore « Saïd I., Voleur – Dehors Sans pardon ». [pullquote_left]« Sans pardon », une nouvelle campagne xénophobe. Des affiches racistes placardées dans les rues à la vue de tous les passants[/pullquote_left]Alors qu’en France ces affiches auraient été interdites, en Belgique elles sont placardées dans les rues à la vue de tous les passants. Certains passants ne sont pas du tout indignés par cette campagne raciste, « Ben y en a qu’il faut mettre dehors, je trouve » déclare un passant aux journalistes de France 2 , il ajoute avant de partir « Ces malfaiteurs qu’ils retournent chez eux et là ils seront matés de la bonne façon ». Ce parti qui a seulement 10 % des intentions de vote, cherche à attirer l’attention sur lui en stigmatisant principalement les arabes et les musulmans, rien de bien original.

Une campagne qui indigne

Beaucoup de citoyens s’indignent de voir que de telles affiches peuvent prendre place dans les rues de la Flandre. Les riverains sont ulcérés par le racisme et la stigmatisation que dégagent ces affiches « C’est une honte, je ne peux plus habiter dans de tels endroits » s’est exclamé l’un d’entre eux répugné, dans un article de SudPresse. De nombreux citoyens ont dénoncé cette campagne « choquante » et le Centre pour l’ égalité des chances envisage de porter plainte et son président, Edouard Delruelle, a déclaré :
« Cette affiche est évidemment raciste mais comme il n’est pas sûr que dans les termes du droit belge elle soit contraire à la loi, on monte d’abord dossier juridique le plus solide possible » . Le centre veut comme en 2004, porter plainte contre toute la campagne électorale raciste du Vlaams Belang et pas seulement contre la campagne des affiches. Mais il préfère attendre la fin de la période électorale pour ne pas « relancer » le parti qui est en déclin.

Ce n’est pas la seule campagne nauséabonde du Vlaams Belang, d’autres campagnes répugnantes et irréfléchies ont déjà mis en avant le caractère xénophobe et principalement islamophobe du parti de droite belge. Comme l’intrusion de partisans du VB dans une école pour y obliger des enfants musulmans à manger des saucisses Zwan ou encore une affiche islamophobe affichée dans les rues ou l’on pouvait  voir une femme exhibée avec un niqab, et sur cette photos, on pouvait lire « Liberté de l’Islam ? – Osez choisir ».

« Osez choisir » entre la nudité et la pudeur, voilà ce que certaines classes politiques décident de traiter avant la crise budgétaire dans laquelle est en train de sombrer l’Europe.

 

France2

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*