Accueil / Enquêtes / Interview : A la rencontre d’ADABéo

Interview : A la rencontre d’ADABéo

Katibîn est allé pour vous à la rencontre des concepteurs d’ADABéo. Qui ne connait pas ces personnages têtes rondes vus de haut qui ont envahi les écrans des différents réseaux, allant même jusqu’à représenter des personnages publics de la communauté musulmane.

Avant de commencer, je remercie Norédine et Fateh d’avoir accepté de répondre à nos questions et je vais vous donner mon petit avis sur ADABéo ! Je suis complètement « fan » de vos avatars tournés à toutes les sauces, j’ai été administratrice sur des pages communautaires sur Facebook par exemple et il y a eu une période ou toutes les semaines je publiais une nouvelle petite tête sans réellement en connaître la source vu qu’elles se partageaient  de groupe en groupe. 

Katibîn : Il y a quelques semaines depuis mon iPad, j’ai téléchargé l’application ADABéo  (voir image ci-dessus) et vraiment j’ai pris un malin plaisir à refaire le tour des quizz animés. J’aimerai donc savoir dans un premier temps d’où est née cette idée de multiplier ces petits avatars complètement à l’image de notre communauté et parfois très personnalisés, et surtout cette idée de quizz en BD ? Et une parenthèse sur le nom choisi « Adab », un appel au bon comportement ?

Norédine : L’idée de ce graphisme si particulier est venu avant même l’idée d’en faire des avatars. Je sortais à peine de production sur la BD Muslim Show, et j’avais envie de faire quelque chose de nouveau en design.
Tous ce que je savais, c’est que ça devait être simple à animer, car je voulais en faire un dessin animé, et compatible avec les règles islamiques.
J’ai créé ce style « rond vue de dessus » en un week-end et je l’ai envoyé à Fateh du site Al kanz pour savoir ce qu’il en pensait …et surtout qu’est ce qu’on pouvait en faire ?

Fateh : Lorsque Noredine m’a envoyé ce concept, j’ai tout de suite accroché et mesuré le potentiel extraordinaire de ce qui deviendra quelques semaines plus tard ADABéo. Partisan de l’école à la maison et donc très sensible aux supports pédagogiques, j’ai vu que s’ouvrait à nous une autoroute pour révolutionner le monde de l’édition islamique. Il fallait faire quelque chose. Avec Noredine, nous avons décidé de tenter l’aventure. Il fallait trouver un nom. ADABéo s’est imposé très rapidement : l’islam se caractérise par la mise en pratique de principes édictés par le Coran et la Sunna. Mettre en pratique, c’est agir en conformité avec ces principes. Or agir, c’est se conduire, se comporter de belle manière. Bien agir tout en ridiculisant le mauvais comportement, ADABéo était tout trouvé.

Katibîn : Ensuite dans les débuts de votre blog, qui ne se souvient pas du Ramadan 2010 animé par vos BD à la fois instructives et marrantes, nous avions souligné une relation forte entre vous Al Kanz ainsi que les éditions BDouin, ont-ils une relation de création avec ADABéo ou un partenariat dans la promotion du concept ?

Norédine : ADABéo ne serait pas, sans la rencontre de Fateh et moi (ca rime en plus : )
Créer graphiquement quelque chose de nouveau ne suffit pas pour en faire une série … surtout lorsqu’on parle de da’wa. Fateh a su apporter toute l’infrastructure et l’expérience pour mener a bien ce projet (aussi bien d’un point de vue du scénario que de la communication).
C’est également lui qui a eut la lumineuse idée de demander à Cheikh Mohammed Patel de superviser l’ensemble.

Fateh : Les meilleurs ingrédients ne font pas les meilleurs plats, sans une bonne recette ni de bons cuisiniers. J’aime dire qu’ADABéo a deux papas. Noredine et moi-même. La relation forte est moins dans Al-Kanz et BDouin, qui au fond ne sont que des moyens, qu’entre Noredine et moi. On vient de deux mondes différents, mais on a les mêmes exigences, la même envie d’offrir du travail de qualité, la même ambition, celle de porter à notre niveau la parole d’Allah au plus grand nombre de la façon la plus agréable possible. En résumé, c’est Noredine, fondateur de BDouin, et Fateh, fondateur d’Al-Kanz, qui ont décidé de tenter ensemble une nouvelle aventure qui s’appelle ADABéo, qui est un concept à part entière.

Katibîn : Cela dit j’aimerais, et je ne pense pas être la seule dans ce cas, savoir qui se cache derrière ADABéo, quel profil a tant d’imagination ? Un dessinateur professionnel ou passionné ? Un observateur de la situation de la communauté ou un serviteur d’Allah attaché à sa mission de rappel mais à sa manière ? Un chinois peut être (allusion aux enfants de Vigneux) ? Ou peut-être plusieurs personnes ?

Norédine : Je travaille dans la Bande Dessinée depuis au moins 10 ans … à l’époque pour M6, Astérix ou Dargaud.
Aujourd’hui ce qui me passionne avant tout c’est de passer un message de da’wa d’une façon ludique pour les petits et les grands…ce qui n’empêche pas d’essayer de faire des choses jolies ^___^

Fateh : ADABéo, c’est des compétences, de l’expérience, une connaissance de la communauté musulmane française, une expertise en sciences islamiques, un grain, sinon de folie, à tout le moins de fraîcheur et la volonté d’être au service de l’islam. Enlever un élément de tout cela et ADABéo n’est plus ADABéo.

Katibîn : En visitant votre blog, nous voyons vraiment qu’il a évolué avec l’actualité depuis sa création avec toujours des avatars très représentatifs, mais avez-vous un projet d’évolution quelconque, d’étendre le concept à de nouvelles idées ? Une vraie BD par exemple ou un jeu.

Fateh : les projets sont nombreux et variés. BD oui, jeux, évidemment, mais aussi film d’animation, jeux vidéos ou supports pédagogiques pour les écoles, etc. La force d’ADABéo est que le concept est largement déclinable.

Katibîn : Dans votre calendrier est prévu très prochainement un « Spécial Mosquée », pouvez-vous nous donner un avant goût insha’Allah ? (Je suis pleine d’idée pour vous, une série spéciale sur les 5 piliers, ou sur les 6 piliers de la foi, pourquoi pas ?)

Fateh : le DVD spécial mosquée est en vente depuis la dernière semaine de mai. Il s’agit d’un DVD, d’un double DVD, contenant une série de 30 quiz animés. Nous avons essayé de traiter de tout ce qui a trait à la vie du musulman à la mosquée, tant sur des points de fiqh que sur la vie quotidienne (ménage, bruit, comportement à la mosquée, etc.).

Katibîn : Je me souviens de votre BD sur l’actualité au Pakistan à l’époque, seriez-vous prêt à vous relancer pour une même BD pour soutenir un Collectif qui agit pour les réfugiés Syriens qui ont fuit leur pays vers le Liban ? 

Fateh : la question s’est posée à nous lorsque nous avons été sollicités pour soutenir nos frères palestiniens. Mais le positionnement d’ADABéo ne correspond pas vraiment à tout ce qui touche ce qu’on appellera rapidement la « politique ». On verrait plus quelque chose pour redonner le sourire aux enfants syriens, palestiniens ou encore afghans.

Katibîn : Et pour finir, Katibîn vous inspire-t-il un avatar ? 

Norédine : Ce n’est pas l’inspiration qui manque … c’est le temps ^__^

Katibîn : Moi de suite, je pense que la surprise c’est surement notre avatar =D

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*