Accueil / Actualités / Doux : Le géant de la volaille haram en cessation de paiement

Doux : Le géant de la volaille haram en cessation de paiement

 

Après l’annonce de sa cessation de paiement début juin par le tribunal de Quimper, le groupe Doux a été mis en vente le 22 juin.

Le symbole du faux-halal

Doux, leader européen de la volaille, c’est près de 9800 employés dans le monde, des exportations dans 130 pays mais aussi et surtout le symbole du faux-halal business. Qui n’a jamais entendu que KFC avait un fournisseur (pas) halal qui nous permettait donc de manger des Wings dans le célèbre fastfood ?

Retour sur l’effondrement du géant de la volaille.

Coup dur pour Doux

Le 1e juin 2012, le tribunal de commerce de Quimper annonçait que le groupe Doux était en cessation de paiement. Le 22 juin, c’est la mise en vente du groupe entier qui était déclarée par ses administrateurs judiciaires.

[pullquote_left]Le poulet Doux a été plumé…[/pullquote_left]Avec 437 millions d’euros de dettes, ce sont les employés (3400 en France) qui doivent suivre avec une attention particulière le sort qui les attend.

Car comme d’habitude, ce sont eux qui vont trinquer d’une politique égoïste du directeur-général qui, selon M. Montebourg, Ministre du redressement productif, « a refusé de faire la moindre concession sur son sort personnel, qu’il a privilégié par rapport au projet de restructuration de Bercy ».

Le 23 juin, 800 salariés manifestaient devant le siège de Doux à Châteaulin. Ils craignent particulièrement un démantèlement du groupe qui serait une catastrophe pour l’emploi dans la région puisque « tous les sites sont interdépendants » comme le rappelle Jean-Luc Guillart, délégué CFDT, sur le site web du magazine Capital.

Le poulet Doux a été plumé…Voilà ce qui arrive quand on privilégie son petit confort en se moquant des consommateurs et des employés. Pour rappel, un reportage, datant de 2009 et censuré par M6, montrait que Doux ne pouvait pas fournir du poulet halal à KFC puisqu’il abattait ses volailles mécaniquement.

« Allah accorde un répit à l’homme injuste, mais quand il veut le châtier, il ne lui laisse aucune issue pour s’échapper. » disait le Prophète (Paix et bénédictions d’Allâh sur lui).

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*