Accueil / Actualités / Israël : Quand un soldat israélien soutient les prisonniers palestiniens…

Israël : Quand un soldat israélien soutient les prisonniers palestiniens…

 

Un soldat israélien a entamé une grève de la faim par solidarité avec les prisonniers palestiniens après avoir été jeté en prison pour son refus de prendre le moindre poste de combat.

Condamné pour avoir exprimé son soutien aux palestiniens

Yaniv Mazor est un soldat israélien de 31 ans, qui, « horrifié par la grève de la faim lancée par des prisonniers administratifs palestiniens », a décidé de refuser le moindre poste qui aurait à voir avec ce qu’il appelle « une armée d’occupation. » Suite à son refus de travailler, le jeune homme à été condamné à 20 jours de prison. Après son arrivé lundi à la prison de Tzrifin en Israël, il a entamé une grève de la faim. Yaniv à déclaré lors d’une conversation téléphonique avec son avocat qu’il avait[quote]« décidé de commencer une grève de la faim en solidarité (avec les Palestiniens), pour sensibiliser l’opinion sur le problème de la détention administrative, et peur de ne pas être moi-même libéré. »[/quote] [pullquote_left]Il a refusé de revêtir l’uniforme et de nommer les officiers par leur grade.[/pullquote_left]Selon des militants du Ta’yarush (Vivre ensemble – organisation luttant pour la coexistence) et amis du soldat, ce dernier aurait été mis à l’isolement après avoir refusé de nommer les officiers de la prison par leur grade officiel et refusé de revêtir l’uniforme de la prison. Ils ont ajouté que les autorités, ont annulé la réduction de sa peine sans raison valable.

 

Un homme qui passe de « l’endoctrinement » à la « réflexion »

Yaniv Mazor a été un soldat israélien « exemplaire » tout au long de sa vie. Guide de profession, le jeune homme a servi dans l’arme blindée de 1999 à 2002 principalement dans la vallée du Jourdain et en Cisjordanie. Mais après sept périodes de réserves, Yaniv est de plus en plus préoccupé par la question de l’occupation israélienne dans les territoires qui ne sont pas siens. « Je suis arrivé à l’armée comme un produit typique du système » a t-il dit au journaliste Hagai Matar, [quote]« un gentil petit gars, servant dans les territoires, faisant ce qu’on lui disait. Sans réfléchir. La plupart du temps, sans réfléchir. » [/quote]C’est au retour d’un voyage d’un an à l’étranger, qu’il décida alors de tout arrêter, « il était temps d’arrêter de faire semblant. » a t-il déclaré[pullquote_right]« il était temps d’arrêter de faire semblant. »[/pullquote_right] Yaniv Mazor a déclaré regretter les sept années qu’il lui a fallu pour réaliser le caractère pitoyable et intolérable de cette situation et a clairement fait savoir qu’il n’accepterait plus aucune tâche, ni militaire ni civile dans cette armée d’occupation qui opprime depuis trop longtemps plusieurs millions de Palestiniens en Cisjordanie comme dans la bande de Gaza.

Ces derniers mois, plusieurs jeunes Israéliens qui sont contre l’occupation, ont refusé de s’engager dans des actions communes oppressantes. L’un d’eux, Noam Gur, a été emprisonné pendant environ un mois.

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*