Accueil / Écrits libres / A toi, mon petit raciste…

A toi, mon petit raciste…

« Mon petit raciste.

Je t’écris ces quelques lignes afin de te témoigner, à visage découvert, mon antipathie grandissante. D’apparence, tu es celui qui me souris, celui qui me regardes, celui qui feins ne pas être lui-même. Oui, mon petit raciste, tu n’aimes pas la couleur et pourtant ta peau n’est pas toute rose ni même blanche -plutôt souillée même- elle apparaît comme un témoignage contre toi. Tu n’aimes pas non plus ceux qui ne suivent pas tes coutumes -ceci dit, toi non plus tu ne connais pas les origines de celles-ci-, tu n’aimes pas les « Arabes », les « noirs », les « jaunes » et tous les dérivés de couleur, tu n’aimes pas les musulmans… en bref, tu n’aimes pas les autres. Intimement misanthrope, tu trouves ces personnes-là non intégrées, elles sont le mal incarné à tes yeux, alibis de tous les problèmes de société que connaît notre pauvre France. « Notre »? Oui, « notre France ! », cela aussi t’étouffe. Ta France mon petit raciste est la mienne. La France a accouché d’enfants de toutes les couleurs et de toutes les contrées du monde, tu hais qu’on te le répète mais pour autant cela demeure vrai. Nous avons tous cette carte bleue et ce passeport rouge, rouge comme ce sang qui coulent dans les veines de tous les autres.

C’est bizarre que tu ne puisses pas m’aimer car moi quand je te vois je ne déteste pas. Sans doute suis-je trop barbu et ma soeur trop couverte. Sans doute nous ne représentons pas ce tableau que tu aimerais avoir de ton paysage environnant. Malgré tout, nous sommes là, musulmans… et Français. Musulmans « de souche », musulmans et français de parents. Voilées et barbus, français de La France, hexagonale et spacieuse, colorée et chaleureuse. Oui, tu l’auras compris, nous parlons de la même France. De ton pays mon petit raciste. De mon pays. Celui qui a du se battre contre l’ennemi, celui qui a fait appel à mes grands parents de l’autre côté de la Méditerranée pour combattre aux côtés des tiens, voire même les protéger… Et malgré tout, tu ne supportes pas me voir assis à tes côtés. Parfois, je me demande si tu connais ton Histoire, si tu connais ton origine et si même tu sais où tu vas. Parfois, tu me fais de la peine. Parfois… seulement.

Car quand je te vois t’acharner sur ma mère, mon père, mes soeurs et mes frères, je n’ai qu’une envie, te réduire à néant, mais je me contiens pour ne pas être ton égal, pour te montrer que nous, ceux que tu désignes comme étrangers, avons baigné dans la sagesse et que nous sommes vos professeurs, des lettres aux chiffres, en passant par la vie. Tu as du mal à te montrer dans la rue, ni seul, ni avec tes amis les racistes, tous plus bêtes que méchants, usant du verbe de manière dénaturée et scandant à la haine dès que l’occasion, qu’elle soit télévisée ou rapportée, vous est offerte. Cependant, tu pullules avec les tiens sur la toile, habitué des blogs extrémistes où 99% des adhérents sont des ignares incapables d’aligner quelques lettres pour former ce que l’on appelle, communément, en français de France et d’ailleurs, un mot. Tu aimes les commentaires, tu aimes l’exercice de critique démesurée, tu aimes dire « la France aux français », « Les musulmans, rentrez chez vous » et autres dérivés tous autant absurdes logiquement que littéralement. Tu aimes baver sur ton clavier et « mouiller tes sous-vêtements » dans la vie réelle, quand le face à face a lieu, sauf quand il s’agit d’une femme. Là oui, ton esprit chevaleresque s’empresse de ressortir pour faire remarquer qu’on te gène bien qu’on ne vive pas pour toi. Dans les autres cas, heureusement qu’internet existe. Le net est une évasion qui te permet de souffler ta haine autant que tu le peux, de cracher ton venin accumulé avec tes nombreux problèmes familiaux, scolaires, professionnels et relationnels. Tu es un éternel attardé, incapable de m’affronter, ni verbalement, ni physiquement car je te fais peur. Mon petit raciste, sais-tu que plus tu refoules ta peine en toi et plus tu te défoules sur moi, plus les autres Français, à la base ni de chez toi, ni de chez moi, nous rejoignent nous musulmans? Tu m’aides beaucoup mon petit raciste car tu fais l’exercice que je ne peux faire tout seul, la promotion de ce que je suis et la Vérité sur ce que nous sommes respectivement. Je te remercie donc via cette missive, mon petit raciste…

Quand tu regardes la télé, on te parle de l’Islam et ta haine envers moi grandit. On t’y apprend que la France compte de plus en plus, énormément -au bas mot-, de gens appelés « Mohamed », « Fatima » et autres « Abd ». Ton cœur bat fort, bat vite, ta rage t’étouffe. La machine va trop vite, tu crois intimement que nous avons contaminé les tiens, les « souchiens ». Or, non, je te rassure, nous n’avons rien fait de particulier, ni potions magiques ni sorcelleries, nous n’avons pas les ingrédients et les pouvoirs nécessaires. Ce sont juste des Français comme nous, toi et moi, -bien que je sache que tu n’aimes pas être cité à mes côtés-, qui raisonnent et qui ont fait le choix de rejoindre la grande famille de ceux qui prient Allah, en France. Tu sais mon petit raciste, ma famille est drôlement grande, tu ne peux même pas imaginer! Rien qu’en France, nous sommes une dizaine de millions, donc la solitude et la réclusion devant l’ordinateur, on ne connaît pas. Ne sois pas envieux, ne sois pas triste. Dans quelques années, juste une poignée, nous serons plus nombreux que le reste : chrétiens, juifs, athées, indécis, indéfinis et racistes réunis. Il va falloir que tu te prépares à faire tes valises. Où? Je ne sais pas… Chez toi par exemple! Ah tu es Français? Beh non, les Français de France ne te ressembleront pas. Ils seront tous respectueux, barbus pour la plupart, les filles et les femmes voilées afin de respecter le passant et de se respecter elles-mêmes. Comment pourrais-tu rester vivre avec ce genre de gens, toi? Rien que cette image te fait pâlir, n’est-ce pas ?

Tu te rends compte que la machine est en marche et qu’elle est inarrêtable, peu importe le parti politique au pouvoir, peu importe le nombre de gens qui commentent sur la toile, peu importe la grandeur de ta viscéralité, la France va tout droit vers l’islamisation, de plein gré, pas au tranchant du sabre. La France va tout droit vers une acceptation de l’Islam en son sein. Pas forcée mais tout-à-fait spontanée et pire, pacifique. Et ce, en pic! Désolé mon petit raciste, désolé de t’annoncer ça, désolé mon petit islamophobe car oui, c’est comme ça que je dois t’appeler : ISLAMOPHOBE.  Non pas que ce soit le seul racisme qui soit mais c’est celui qui te qualifie. Tu es raciste mais surtout islamophobe. Tu as cru que je ne le voyais pas? Tu as cru que quand les tiens ont commencé à crier au loup, nous dormions? Le nombre de fois où ceux qui rejoignent tes idées nous ont montré leur mépris, on ne les compte plus. Refus de droits, refus d’égalité, refus de reconnaissance, refus de soi. Vous nous avez refusé et malgré tout, nous nous sommes hissés vers le haut. Alors mon petit raciste, je t’avertis d’une chose, tu peux continuer ton « combat » et t’allier à qui tu souhaites, mais sache que mes enfants et les enfants de mes enfants seront musulmans, ils continueront ce combat qui fera de ce pays, la France, un pays de tolérance et d’acceptation, un pays pour les musulmans. Et je ne désespère pas de voir tes petits-enfants dans la même communauté que les miens, j’en suis même persuadé.

En attente de ce moment de gloire approchant, je t’invite à me reconsidérer faute de quoi, vos bavures et vos excès vous causeront bien des torts car les musulmans dits « analphabètes » d’hier ont laissé place à des progénitures dignes en tous points qui sauront, le moment venu, se hisser et réclamer leurs dus.

Mon cher petit raciste, j’arrive à l’épilogue de cette lettre bien que les recommandations affluent encore, je te souhaite une bonne réception et surtout, une bonne méditation. En espérant ne plus jamais avoir de tes nouvelles dans le petit écran, je t’invite à profiter de cette vie éphémère qui aura raison de l’Homme quel qu’il soit. Et n’oublie pas, le tsunami se rapproche dangereusement…

« Ton petit musulman. » »

 

 

20 plusieurs commentaires

  1. SoldateFalestine

    Waww!! il est magnifique ce texte, bien tourné et tellement vrai!

  2. Je hais le racisme autant que vous, et je oense qu’il est important de le combattre et où qu’il se trouve.
    Or malheureusement il ne se trouve pas que chez les personnes dont vous parlez. Car « votre petit raciste » se trouve aussi bien chez les catholiques, les blancs, les noirs, les juifs, les musulmans, … bref dans toutes les « cathégories » humaine le racisme existe. Et pour moi, le vrai combat c’est le combat de tout racisme.
    Ce qui est important c’est que chacun puisse avoir ses croyances et que l’on respecte les croyances de chacun. Un pays ne doit pas être islamiser car cela empeche tout autre croyance et se confond avec le racisme. Un pays doit garantir à tous ces citoyens le respect de ses croyances, de son intégrité, de sa personne.

    • Nous nous rejoignons sur ce point là, nous haïssons le racisme tout autant que vous. Ici, ce texte a été « tourné » de manière à pointer l’islamophobie grandissante dont personne ne s’offusque dans ce pays qui est la France. Ne pensez surtout pas que c’est une vision unilatérale visant à blesser qui que ce soit, c’est seulement la volonté de pointer du doigt le mal, volonté émise par quelqu’un de blessé, et blessé gratuitement…

  3. Vraiment bien écrit et véridique! A prendre…au mot in sha Allah!

  4. C’est très dommage que ce soit tellement « islamocentriste » si je puis me permettre… La critique des racistes est très bien tournée, mais je ne vois pas l’intérêt de proclamer qu’une religion écrase(ra) toutes les autres.
    De plus l’amalgame entre Foi et racisme me GENE tout particulièrement (il met quand sur la même ligne les autres religions, les athées, et les racistes!!!! : « chrétiens, juifs, athées, indécis, indéfinis et racistes REUNIS. Il va falloir que tu te prépares à faire tes valises ») car je ne suis pas musulmane, plus athée que Nietzsche ou Jean Meslier, et pourtant je ne suis pas raciste, et sans vouloir être offensante, je me considère comme bien plus ouverte d’esprit (notamment envers la religion) que la moitié des personnes croyantes que j’ai pu rencontrer!!
    Enfin il parle lui-même de l’Islam comme d’une menace, un « tsunami » qui va tout ravager en somme, c’est assez dommage d’envoyer – à travers le choix de son vocabulaire – un message tout à fait inverse à sa volonté première.
    Donc même si le portrait du raciste français-blanc est juste, acerbe, et écrite avec un style particulièrement plaisant, je ressens comme un contre racisme à la lecture de ce texte, qui m’avait d’abord attiré par un titre plein de fausses promesses (on croit qu’on va luter contre le racisme, mais en fait on contre-produit du racisme pour luter contre celui dont on a été victime). Car si la réponse au racisme doit être le racisme, alors les utopistes comme moi qui espèrent qu’un jour, couleur de peau, vêtements, sexe ou religion n’interféreront en rien dans le jugement d’un être humain sur un autre être humain, ces utopistes là se trompent lourdement, et l’espoir est vain.
    Mais une chose est sûre c’est que si on se croit en tout point supérieur aux animaux de par notre conscience et du fait que nous soyons doués de parole, je ne nous trouve pas si intelligent que ça, car nous sommes complètement incapables de regarder derrière nous l’Histoire, le passé, et de tirer les leçons, les apprentissages de nos erreurs… Car sinon, à la relecture de ce passé planétaire, qui pourrait encore prôner – que ce soit en religion, en politique ect. – les extrêmes et l’extrémisme?? Avec tout les dégâts dont on sait pertinemment qu’ils en sont l’origine… (oui oui je sous-entends bien tout à fait clairement que l’auteur de ce texte devrait se méfier de l’extrémisme qui semble pointer dans ses écrits!)

    • Assalam aleykoum wa ramatoullah wa barakatouh

      Je suis tout à fait d’accord…. j’ai été un peu « choquée » par cette agressivité…
      Avec ce texte je trouve que l’on donne raison aux racistes-islamophobes d’avoir peur de l’islam …. alors que ne devrions-nous pas leur donner envie de s’intéresser à l’islam pour sa beauté et sa sagesse??

      … je n’ai pas vraiment compris le but de ce texte, mise à part la réponse à l’agression par de l’agression et de l’intimidation…
      ce que je ne peut cautionner en tant que musulmane

      Abû Hurayrah, ra, rapporte qu’un homme insulta Abû Bakr, ra, en présence du Prophète Salla’Allahu alayhi wa sallam, qui était assis. Celui-ci se mit à sourire et à se réjouir. Mais lorsque l’homme excéda Abû Bakr, ra, par ses propos injurieux, ce dernier répondit à certaines de ses insultes. Le Prophète Salla’Allahu alayhi wa sallam, se mit en colère et se leva. Abû Bakr, ra, s’empressa de le rejoindre et lui dit :

      « Ô Messager d’Allah ! Cet homme m’insultait alors que tu étais assis. Lorsque j’ai répondu à certains de ses propos, tu t’es courroucé et tu t’es levé ! »

      Le Prophète Salla’Allahu alayhi wa sallam, répondit : « Il y avait un ange qui répondait à ta place, mais lorsque tu t’es mis à répondre à certaines injures, Satan fit son apparition. Or il ne me convient pas d’être assis avec Satan. »

      Le Prophète Salla’Allahu alayhi wa sallam, dit ensuite : « Ô Abû Bakr ! Trois choses ne sont que vérité : Aucun opprimé ne se retient de répondre à l’injustice qui lui est faite en cherchant par là la satisfaction d’Allah sans qu’Allah ne lui fasse justice avec force. Aucun homme ne dépense de ses biens dans le but de renforcer les liens de parenté sans qu’Allah ne décuple ses richesses. Et aucun homme ne se permet de mendier dans le but de s’enrichir sans qu’Allah n’accroisse sa pauvreté. »

      Rapporté par Ahmad, (vol. 2 p. 436), Abû Dâwûd, rahimallah, (n° 4896-4897) et authentifié par Al-Albânî, rahimallah, dans As-Sahîhah (n°2231)
      voir le livre de Shaykh AbdelMalik Ramadani, hafidaoullah, Invitation au bon comportement

      • Wa’alayki salam warahmatoullahi wabarakatouhou,

        jazaki Allahou khayran pour ton intervention mais il va falloir m’expliquer deux, trois choses :

        Où vois-tu de « l’agressivité » à TRAVERS DES MOTS, et plus précisément les mots de ce texte?
        Où vois-tu de « l’injustice »?
        Enfin, ton point de vue me fait comprendre que je tends la perche à l’islamophobie en me faisant « victime » et en marquant une absence de sagesse… Ceci est bel et bien ton point de vue sur UN TEXTE, pas sur l’ensemble d’une vie et de ses oeuvres.

        Les ahadith que tu déploies sont magnifiquement beaux, encore faudrait-il incha’Allah bi hawalillahi les employer à bon escient et dans un contexte juste. Ils ne sont pas approprier ici.

        Finalement, un texte reste un texte, dans sa forme, sa tournure, s’il ne t’a pas interpellée toi de manière positive, je suis persuadé -et c’est le cas- que d’autres y ont trouvé une vérité de justesse et de sagesse.

        Hada ma a’lam wa Allahou a’lam.

        • Assalam aleykoum wa ramatoulahi wa barakatouh,

          Pour m’expliquer et mieux faire comprendre ce que j’ai ressenti, je vais donc citer des passages du texte.

          Le début de ce texte ne me gène pas, c’est même plutôt bien tourné, c’est plutôt la fin qui me gène.

          Je ressent de l’agressivité quand je lis :

           » Il va falloir que tu te prépares à faire tes valises »

          « la machine est en marche et qu’elle est inarrêtable »

          « la France va tout droit vers l’islamisation. Et ce, en pic! »

          « Et n’oublie pas, le tsunami se rapproche dangereusement »

          La technique est donc de faire enrager le « petit raciste » qui lirait ce texte? De lui faire encore plus peur? (au lieu de lui faire envie)

          Je vois de l’agression par le fait que l’on fait sentir que ce « petit raciste » ne sera plus chez lui comme on ressent de l’agression quand il nous fait sentir que l’on est pas chez nous…. C’est la réponse à du racisme par du racisme….
          Or chacun pense ce qu’il veut… A la limite, « on s’en fout » :

          Un jour on insulta Khalid Ibn Al Walid (qu’Allah soit satisfait de lui), ce dernier se retourna et lui dit : « C’est ton livre, tu le remplis de ce que tu veux ».

          C’est pour ça que je ne comprend pas l’acharnement à vouloir répondre aux racistes… je trouve le début du texte sympathique car il dénonce l’injustice que subisse les musulmans, mais de la à agresser à son tour….(d’où l’intérêt du hadith cité).

          Je pense que la fin du texte aurait été mieux tourné si elle avait été dans le sens où les musulmans sont au dessus de tout ça et pas dans l’esprit « de toute façon on va t’écrabouiller! »… l’islam ne s’est jamais propagé par l’épée!

          Après pour ce qui est de l' »injustice », …. il ne me semble pas avoir employé ce terme wa Allahou ahlem

          Je n’ai pas parler de la vie de quelqu’un ni de ses œuvres mais ai toujours parlé du texte…

          Et, cette explication de mon commentaire à part, je ne comprend pas cette phrase du texte : ‘les musulmans analphabètes d’hier ont laissé place à des progénitures dignes en tous points » .

          De quels musulmans s’agit-il?? parce que là…c’est un peu limite se traiter les musulmans « d’hier » (quel époque?) analphabètes avec tous les savants que l’on a et que l’on a eu!

          Bon voilà pour mon explication, si elle n’est pas clair je n’hésiterais pas à revenir l’expliquer… après chacun prend les critiques comme il le sent, mais inch’Allah je l’espère, que vous les acceptez et que vous ne les prendrez pas comme une agression de ma part. J’ai juste voulu dire ce qui était important de dire pour moi… car les musulmans ne sont pas agressifs, même envers ceux qui ne les respectent pas car ils ont Allah ta’la et les anges de leur côté soubhan’Allah… ils ne faut pas donné cette image.

          Wa salam aleykoum

          • salam waleykoum soeur oum aa vos critiques sont je dirait tres juste mais enfin de compte vous aussi etes tomber dans l’agressiviter quand je lis vos dernier phrases j site: C’est pour ça que je ne comprend pas l’acharnement à vouloir répondre aux racistes. et encore: Je pense que la fin du texte aurait été mieux tourné si elle avait été dans le sens où les musulmans sont au dessus de tout ça et pas dans l’esprit « de toute façon on va t’écrabouiller! »… l’islam ne s’est jamais propagé par l’épée!. j crois que tu est aller un peut fort sur ces critiques . apres tout allah azwajal et son prophete aleyhi salam nous aprend de ne parler avec les gens que de la meilleur maniere quand on veut conseiller on le fait de telle sorte a ne pas vexer la personne . k’allah nous assiste.

        • MOI G TROUVER CE COURIER A UN RACISTE JE LE NOMME COMME CELA FRAPPANT DE VERITER ET DE SAGESSE SUR CERTAIN POINT ET MALHEUREUSEMENT CERTAIN NE PUIS PAS ADMETTRE QUE OUI L ISLAM EST COMBATU DE TOUTE PAR ET LE MUSULMAN AUSSI ET A CELA G UNE CITATION TOUTES OPPRESSION ENTRAINE RESISTANCE PUIS GUERRE ET DONC UN VAINCU ET UN VAINCEUR SIMPLISTE ET LIMITER COMME EXEMPLE ………MESSIEUX ET MESDAMES LES PRO RACISTE…

  5. bonsoir , salam aleykoum …

    jolie missive qui reflète la réalité sur les racistes islamophobe , leur pays la France est la notre aussi et ça ils ne le digère pas !!!!!!

  6. Nous devons tirer tout notre enseignement de notre religion qui ne dit pas que nous devons faire des églises des mosquées d’aucun n’accepte qu’on lui impose quoi que ce soit chez lui nous devons rester dans notre croyance chez eux mais ne pas aller jusqu’à vouloir lui imposer nos traditions
    Pourquoi nous refusons l’ingérence dans nos affaires et nous aimons faire de leur mode de vie à nos principes
    Puis je pense qu’il faut commencer chez soi en étant selon notre religion l’Islam ne pas fêter Noël , La Fin D’Année et la St. Valentine et pourquoi pas Leur Toussaint pendant que nous y sommes
    Il y a ceux qui ont oublié jusqu’à leur langue
    Ceux qui ne peuvent citer les douze mois de l’Hégire
    Puis les religions sont toutes POUR LA PAIX ENTRE LES HUMAINS ET LA TOLERANCE ,LA VIOLENCE EST DE L’HOMME

  7. As salamu alaikoum.

    Si je puis me permettre, je vais donner mon humble avis. Qui est pour le peu.. mitigé.

    Au début du texte, j’étais enthousiaste, belle tournure, belle plume.. Petit à petit je n’arrivais pas à identifier là où cette lettre voulait aller.. franchement. J’ai même eu parfois l’impression qu’il y avais contradictions dans les directions prises ça et là. Mais cela pourrait venir d’une mal compréhension de ma part.. je vous le confère.

    Et en ayant finis la lettre, je n’ai toujours pas identifier.

    Est-ce seulement une lettre à un raciste. Une réelle lettre, c’est à dire provocatrice et piquante (ce qui pour moi as du sens).
    Ou bien, le public visé de cette missive est plus large, que ce soit des personnes en accord et en désaccord venant de tout les bords, une manière de dépeindre une situation, une pensée, une idée, voire un point de vue, celui du musulmans mais une lettre disons ouverte et dans ce cas qui pourrait contribuer à une daawa..

    Et je peux largement comprendre Olympe et Oum salama dans ce qu’elles ont ressenti..

    Reste à définir votre direction pour comprendre ce que vous avez voulu écrire…

    Si je devais résumer votre texte je dirais « colère contenu » (par souci de sagesse je pense)

    Cela dit, j’ai pris plaisir à lire ce texte je l’avoue.

    Au plaisir de vous relire.

    Une sœur..

    • Pour d’expliquer le il va falloir que tu fasses tes valises il parle tu petit racistes qui ne se rends pas compte que la France a changer et qu’elle va encore plus changer dans le futur et que si il veut être qu’avec des gens qui lui ressemble il va falloir qu’il fasse ces valises et a aucun moment il met toutes les religions ou les athées dans la même case . Je pense juste que c’est un musulman de France qui parle de la France et de tout ces médias qui nous pourrissent l’esprit a vouloir faire en sorte qu’il y ai qu’une façon de penser moi j’ai compris ton message mon frère désolé pour ceux qui ne l’ont pas compris et qui veulent aller trop loin et lui faire dire ce qui n’a pas voulu dire

    • Wa’alayki salam,

      tout d’abord, baraka Allahou fiki pour votre commentaire et surtout de l’avoir fait figurer en bas de cet article -contrairement à beaucoup d’autres- car cela va me permettre de répondre à certains points incha’Allah.

      Cette lettre peut être évidemment considérée comme ouverte, elle n’a été adressé à personne en particulier et ne vise pas une entité donnée si ce n’est celle qui s’inscrit dans la mouvance raciste, voire islamophobe, l’islamophobie étant le sujet principal.

      Le désir de cet écrit est de peindre, sans tomber dans la caricature et les amalgames, le malaise qui peut être ressenti par la musulmane ou le musulman en France à la vue de certains comportements. Il apporte donc, d’une manière brossée et quelque peu piquante, une vérité générale sur la situation. Oui, le peuple français est de plus en plus hostile à l’Islam, et paradoxalement à l’augmentation du nombre de croyants.

      Certains passages peuvent paraître choquants, voire même déboussolants, il n’en demeure pas moins que c’est une réalité générale agrandie macroscopiquement. En dehors du contexte de l’Islam, il existe toutes sortes de racismes mais vous devinerez bien qu’ici, je ne me suis arrêté que sur un seul aspect et ai dirigé le lecteur petit à petit vers ma pensée. Loin de moi l’idée de légitimer les autres formes, bien loin de là.

      Et finalement, il n’y a pas de direction ni de manière de lire ou interpréter ces quelques lignes. Le but recherché est la mise en lumière de ce que tout le monde ressent plus ou moins en tant que musulman en France et par là même, que l’intéressé sache, que nous sommes là et que nous n’abdiquerons pas face à ces quelques agissements. L’adversité est notre quotidien et nos épreuves sont en effet nombreuses et elles le seront encore à l’avenir. Et que personne n’y voit une atteinte…

      Bien fraternellement.

      • Wa fika barakAllah.

        Bien je comprend beaucoup mieux. Je pense que cette explication dirigera pas mal de monde dans la compréhension de votre écrit..

        Il en demeure que je pense qu’il y as deux trois chose à revoir quant à la formulation de certaines phrases.. Les mots sont des armes et il faut faire très attention à leur utilisation.. Au risque que les gens comprennent le contraire de ce que vous avez voulu dire.

        Vous pensez bien que je n’ai rien contre ce que vous faites c’est même le contraire, je vous encourage.

        D’ailleurs bonne continuation.

        Fraternellement, votre sœur..

        • Les mots sont ce qu’ils sont, je ne peux les dénaturer pour qu’ils soient compris de tous. C’est à tous de faire l’effort de compréhension qui menèra à l’éveil.

          Baraka Allahou fiki.

  8. La couleur de sa peau est la couleur de ma peau à ton petit raciste, « plutôt souillé » ? Qu’est-ce que ça veut dire? Si vous parler au nom des musulmans, ou en tant que musulman, la couleur de la peau n’a aucune importance, n’est-ce pas ? C’est une maladresse certes, mais relisez vous la prochaine fois, d’avance merci.
    Assalam ‘Aleikoum.

    • Wa’alayka salam, akhi, avant d’être autant vindicatif, pensez à réfléchir vous-même puis à m’y inviter en second lieu.

      Il n’y a aucune notion de couleur ici, c’est un jeu de mot seulement. Le « plutôt souillée même » indique, pour ne pas faire étalage dans le détail, les pêchés, les erreurs, les atrocités et les fautes (et tout le champ lexical du mal) qui collent à la peau de l’Homme.

      Merci de bien vous relire la prochaine fois, c’est une maladresse… mais quand-même 🙂

  9. Je rejoins nombre de ces commentaires comme celui de Oum Aa qui sont parfaitement vrais.
    je suis français vivant dans un pays musulman et sans être convertie je suis en pleine découverte de cette magnifique religion, pleine d’enthousiasme et de respect pour cet islam si différent de celui que prônent les medias en France.
    J’ai donc commencé ce texte en toute empathie, contente de voir quelqu’un décrier l’islamophobie et parler ainsi aux racistes qui vivent en fait dans la peur de l’autre, la peur identitaire, une peur construite de toutes pièces par les medias.
    Mais après, quelle déception de voir cette réelle agressivité comme le dit Oum Aa, de voir ce discours qui part aux antipodes de l’islam, car l’islam est un message de respect, de paix, d’harmonie. Le vrai message à transmettre au « petit raciste » devrait bien au contraire aller dans un sens de paix, en l’invitant à regarder l’islam autrement, à se renseigner sur cette religion, à parler des belles valeurs qu’elle apporte à la France, à montrer qu’elle n’est pas incmpatible avec les autres religions et encore moins avec la laicité, montrer ses valeurs, ses messages.

    Au lieu de cela, annoncer que la France va etre indéniablement envahie par un islam victorieux, quel anti-message !!! Je ne suis pas musulmane mais je défends profondément cette religion par toutes les injustices qu’elle subit et je lutte contre l’image faussée qui existe en france, et je ne peux qu’imaginer comment les musulmans se trouveront offensés de voir ce type de message donné, car c’estjustement ce contre quoi ils luttent, cette stigmatisation d’un islam envahisseur est justement CE sur quoi le musulman de France ne veut pas surfer ! Car un musulman convaincu de sa religion est porteur d’un message de paix et son rêve n’est pas d’écraser tous les athés les juifs ou les chrétiens d efrance pour que tout le monde soit musulman, son but est jsute d’etre accepté dans la société, de vivre comme tout le monde, d’etre considéré comme français, tout en respectant les autres !! Les musulmans ont tant d’amis chrétiens, juifs, athées, et ne rêvent pas d’imposer leur religion !! Ils revent de la vivre en paix

    Et là c’est comme si on disait clairement aux racistes : oui vous avez raison de craindre l’islam, car l’islam est là pour vous écrabouiller. Wow, beau message, du pain béni pour le « petit raciste » qui aura les meilleurs arguments du monde pur continuer son islamophobie.

    Et autre chose, vous dites que les rues deviendront emplies de barbus et de femmes voilées, là aussi je m’étonne : dans le pays musulman où je vis depuis plusieurs années maintenant, les musulmans sont aussi variés que nombreux. Le voile ou la barbe sont loin de concerner tout le monde, on voit autant de musulmans barbus que rasés, de femmes voilées intégralement, hijab ou pas du tout, ce qui n’empeche personne d’etre musulman… C’est une liberté purement individuelle, et belle.

    Dommage car l’initiative était noble.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*