Accueil / Actualités / Le Bus de l’Amitié judéo-musulmane oublie l’islamophobie !

Le Bus de l’Amitié judéo-musulmane oublie l’islamophobie !

 

Le Bus de l’Amitié judéo-musulmane (AJMF) fait son tour de France pour la huitième année consécutive. Cette association a pour mission, « l’ouverture du dialogue entre juifs et musulmans ». Mais elle passe souvent sous silence la montée de l’islamophobie en France.

 

 

L’association AJMF a débuté son tour de France à Lyon le 14 mai, il se terminera à Nancy le 28 juin. Le Bus de l’Amitié judéo-musulmane sillonne la France pour aller à la rencontre des habitants pour notamment les sensibiliser aux préjugés antisémites et anti-musulmans. Cette année, la tournée et placée sous le signe de la « tuerie de Toulouse ».

Philosophie du Bus

Cette « fraternité judéo-musulmane » qui a été mise en pratique par l’Imam Mohamed Azizi et le Rabbin Michel Serfaty, sillonne une fois par an la France depuis 2005, à la rencontre d’habitants, pour engager le dialogue entre juifs et musulmans, afin que les deux communautés apprennent à se connaître un peu plus, en savoir plus sur leurs préoccupation et leurs modes de vie respectifs.  Le Bus délivre plus particulièrement son message dans les quartiers populaires notamment aux jeunes. Même si mobiliser la jeunesse au mois de juin s’avère difficile puisque « beaucoup de jeunes sont en période d’examens ou déjà en vacances » a noté Jean-François Cimper, l’attaché de presse de l’AJMF.

L’islamophobie passée sous silence

Le Bus de l’Amitié judéo-musulmane est placé cette année sous le signe de la tuerie de Toulouse. Cette tuerie qui a été la cause d’une montée inquiétante de l’islamophobie et de la stigmatisation des « arabo-musulmans ». Mais les déclarations de l’attaché de presse de l’AJMF laisse à désirer sur le rôle que jouera le Bus en faveur des musulmans de France.[quote] « Il était nécessaire de mettre en place un pacte d’amitié car la montée des antisémitismes ne cessent de croître », a déclaré Jean-François Cimper.[/quote] Il dit que par « antisémitismes », il désigne tous les peuples sémites, Arabes ou Juifs. Car pour monsieur Cimper, il n’y a pas une montée de la haine envers les musulmans mais « surtout une montée de la haine envers les Arabes ». Il ne parle donc pas d’ « islamophobie ».

[pullquote_left]L’islamophobie a augmenté de 58,5% en 2011, mosquées profanées, musulmans agressés…[/pullquote_left]Pourtant selon le rapport du Collectif contre l’Islamophobie en France (CCIF), l’islamophobie a augmenté de 58,5% en 2011. En effet les actes d’islamophobie ne manquent pas en France, plusieurs mosquées ont encore été profanées cette année en France, plusieurs musulmans ont été victimes d’Islamophobes. Sans parler de la « belle » stigmatisation de l’islam à laquelle on a eu droit durant la campagne présidentielle notamment lors de l’affaire « Mohamed Merah ».

 

Le projet de l’association est appréciable, son but aussi. Mais à quand une association judéo-musulmane qui condamnerait, par exemple, la montée de l’Islamophobie ?

Un commentaire

  1. As salam aleykoum,
    Quel est la trajectoire de ce bus ? sa m’intéresse !
    merci ! salam

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*