Accueil / Actualités / Twitter blasphème, le Pakistan censure

Twitter blasphème, le Pakistan censure

Dimanche, les autorités pakistanaises ont bloqué Twitter huit heures durant pour « contenu blasphématoire ».

Un concours de caricatures du Prophète Muhammad (Salla Allahou’Alayhi wa Salam) sur Twitter

A l’origine, l’organisation d’un concours de caricatures du Prophète Muhammad (Salla Allahou’Alayhi wa Salam) organisé sur le réseau. Alerté, le ministère de la Technologie de l’Information pakistanais demande à plusieurs reprises aux responsables d’annuler ce concours avant que ne soit publiées les caricatures. Faute de réponse, le Pakistan bloque Twitter. Huit heures après, la censure est levée. Les responsables du réseau affirment ne rien avoir supprimé.

Ce n’est pas la première fois que ce genre de choses arrivent. En 2005,par exemple, un journal danois publiait 12 caricatures du Prophète (Salla Allahou’Alayhi wa Salam).

Se moquer de l’Islam est une cause de sortie de l’Islam

Rappelons qu’il est interdit de caricaturer le Prophète (Salla Allahou’Alayhi wa Salam). Car en effet, la caricature peut être définie comme la représentation grotesque de quelqu’un dans une attention satirique. La satire étant une critique moqueuse.

« Et si tu les interrogeais, ils diraient très certainement : vraiment, nous ne faisons que bavarder et jouer. Dis, est ce d’Allah, de Ses versets (le Coran), et de Son messager que vous vous moquez ? Ne vous excusez pas, vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru » (At-Tawbah :65-66)

Se moquer d’Allah, de Ses versets, et de Son messager fait donc sortir de l’islam , tout comme s’associer aux mécréants en appréciant ce genre de représentations par exemple.

Il existe plusieurs causes de sortie de l’Islam. La recherche de la science doit nous pousser à connaître les causes qui annulent notre foi pour ne pas prendre le risque de mourir sans elle. Le Cheikh Muhammad Ibn Abdelwahhab a distingué plus particulièrement 10 causes d’annulation de l’Islam.

Et Allah est plus Savant!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*