Accueil / Actualités / L’armée américaine au cœur d’un nouveau scandale !

L’armée américaine au cœur d’un nouveau scandale !

 

La publication de photos choquantes dans le « Los Angeles Times », met en avant de nouvelles bavures de l’armée américaine.

Un célèbre journal américain, le Los Angeles Times a remit l’armée américaine au cœur du scandale, après avoir publié des photos choc de soldats américains prenant des poses au côté de cadavres d’insurgés afghans.

Des photos CHOC

La une du site Internet du Los Angeles Times mercredi en a choqué plus d’un, en effet on y voit une photo montrant deux soldats américains prenant la pose et arborant un sourire devant un corps afghan. Le journal explique que cette photo « est l’une des 18 fournies au Times montrant des soldats américains posant avec des cadavres ». Le Los Angeles Times affirme avoir reçu ces photos d’un « soldat américain » qui souhaite « attirer l’attention sur les problèmes de discipline et de commandement ». 

Cette affaire intervient après l’épisode des exemplaires du coran « brûlés » sur la base de Bagram. Et elle n’est pas sans rappeler les actes barbares survenus en février 2010, lorsque des soldats américains s’étaient pris en photo alors qu’ils soulevaient les jambes déchiquetées d’un cadavre, comme un trophée. Ainsi que les photos montrant deux soldats posant avec la main d’un cadavre, majeur levé.

Répondre devant la justice de « cette conduite inhumaine »

Le secrétaire à la défense américain a déclaré dans un communiqué que « Ces images ne représentent en rien les valeurs ou le professionnalisme de la vaste majorité des troupes américaines qui servent aujourd’hui en Afghanistan »,  Léon Panetta a déclaré à Bruxelles lors d’une réunion des ministres de la défense de l’Otan qu’une « enquête qui pourrait déboucher sur des poursuites disciplinaires est en cours», est a assuré que les « soldats impliqués dans cette Conduite inhumaine » devront en répondre devant la justice.

 

« Le danger est que ces images soient utilisées par l’ennemi »

Alors que le Los Angeles Times insiste sur le « devoir d’informer », le chef du Pentagone, lui,  a dit être « déçu » par la publication de ces photographies malgré son désaccord. Il a expliqué que « le danger est que ces images soient utilisées par l’ennemi pour provoquer des violences contre les soldats américains et afghans ».

 

Il ne s’agit hélas pas des premiers scandales de ce genre…

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*