Accueil / Actualités / Anders Behring Breivik, terroriste ou héros désespéré?

Anders Behring Breivik, terroriste ou héros désespéré?

 

Anders Berhing Breivik lève le poing à chaque entrée, qui signifie selon lui « la force, l’honneur et le défi aux tyrans marxistes en Europe ». Dans la salle du tribunal d’ Oslo a débuté lundi, le procès du norvégien jugé pour avoir causé la mort de 77 personnes.

La Norvège déboussolée

Depuis lundi, au tribunal d’ Oslo a lieu le procès que le pays attendait ; celui d’Anders Berhing Breivik, auteur d’un attentat causant la mort de 77 personnes le 22 juillet dernier. Le norvégien a reconnu être l’auteur de l’explosion ayant fait huit morts à Oslo et de la tuerie d’Utoya où 69 personnes, pour la plupart membres du Parti travailliste ont connut la mort.

Anders Brehin Breivik, un cas psychiatrique?

Les psychiatres sont tous d’accord pour dire que Anders Behring Breivik est une personnalité « extrêmement narcissique », peu émotif et surtout qui a besoin de reconnaissance. En terme de reconnaissance et d’attention, Anders Berhing Breivik semble avoir gagné, les caméras sont omniprésentes dans la salle d’audience, en effet 600 journalistes occupent la salle 210 du tribunal. L’attentat d’ Utoya est désormais marqué dans l’histoire de la Norvège, comme celui de Toulouse/Montauban en France ou le 11 septembre aux Etats-Unis. Un cas psychiatrique parmi tant d’autres, des individus qui du jour au lendemain, en quête d’attention, d’identité ou de repères se jettent dans l’extrémisme le plus radical et le terrorisme.

[pullquote_right]l’islam envahit l’Europe et la transforme en Eurabia[/pullquote_right]

« Un soldat en guerre »

Alors que la première expertise le juge pénalement irresponsable de ses actes, selon les directions fournies par les psychiatres qui diagnostiquaient une « schizophrénie paranoïde », la contre-expertise du 11 avril dernier révèle sa responsabilité pénale. Si responsabilité il y a, Anders Berhing Breivik devra purgé une peine de prison de vingt et un ans ( la peine maximale en Norvège). Une nouvelle pour laquelle s’est réjoui Anders Breivik qui témoigne depuis le début du procès qu’il est responsable et qu’il est conscient de son acte. L’irrespponsabilité établie par les psychiatres de la première expertise serait selon lui, la plus grande des humiliations. Le norvégien de 33 ans semble vouloir défendre à tout prix sa cause, qu’il estime juste et « nécessaire » même s’il ne cesse de répéter que l’acte terroriste est « cruel » parce qu’il a « causé une souffrance incroyable à des milliers de personnes ».

Un nationaliste parmi tant d’autres

Breivik se réclame d’un « christianisme identitaire », pour qui l’Europe est en danger d’islamisation. Dans le manifeste de 1500 pages publié sur internet et lui servant de propagande idéologique, Breivik accuse les « marxistes culturels » ou « multiculturalistes » d’être trop complaisant vis-à-vis des immigrés musulmans. Pire, Anders Breivik soupçonne ces journalistes et gourvernants européens de complot. Une conspiration qu’il a découvert avec d’autres membres des Chevaliers Templiers, une organisation mystique nationaliste qu’il a fondé. Anders Behring Breivik n’est pas un cas isolé, les idéologies extrémistes se posant en Europe, comme contre-djihadisme émergent de plus en plus sur la toile, « leur idéologie est fondée sur la théorie que l’islam envahit l’Europe et la transforme en Eurabia » affirme Oyvind Strommen, spécialiste de l’extrême droite au quotidien La Croix.

Terroriste ou défenseur héroïque?

A l’issue de cette troisième journée de procès, l’accusé a affirmé que la peine de mort ou l’acquittement seraient les « deux seuls verdicts justes ». Malgré sa responsabilité affirmé, il estime avoir défendu son pays et agit en légitime défense.

Enfin, Anders Berhing Brevik estime que  » le problème pour les militants nationalistes depuis la seconde guerre mondiale est l’absence de modèles à suivre ». Il semble dès lors, vouloir se définir comme le défenseur de ce nationalisme identitaire.  Anders Berhing Breivik sert déjà de modèle à des individus se sentant agressé identitairement, des partis politiques qui démocratisent un climat de xénophobie ambiant. L’histoire n’est pas finie, elle ne fait que commencé.

Un commentaire

  1. Il est vraiment pas normal… tous ces fameux musulmans qui font les boulots(ménage etc) que les autres ne font pas, qui ne veulent pas
    Ces musulmans connus pour leur science et les avancées technologiques
    Ces musulmans prêt à accueillir des personnes d’autres confessions

    Qu’allah les guide …

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*