Accueil / Actualités / Mort de Ben Bella, premier président de l’Algérie indépendante

Mort de Ben Bella, premier président de l’Algérie indépendante

Le premier président de l’Algérie indépendante,  une valeur mythique s’est éteinte à l’âge de 96 ans.

Ben Bella n’aura pas eu le temps de voir les 50 ans de la République algérienne, dont il fut le premier président entre 1962 et 1965.  Il fut très  médiatisé pendant la guerre d’Algérie par la presse française et internationale.

 

 

Son parcours fut imposant durant son mandat, tout d’abord Ahmed Ben Bella a été engagé dans l’armée française pendant la Seconde Guerre mondiale puis a combattu à Monte Cassino. Il s’est par la suite engagé dans le nationalisme politique après le massacre de Sétif en 1945. Il est alors devenu le responsable de l’organisation secrète qui préparait la lutte armée. Son arrestation en 1950 par les Français lui doit sa médiatisation, peu après il s’est évadé. Il est l’un des neuf chefs historiques qui ont décidé le déclenchement de cette guerre en 1954. Cependant, il  n’était pas le plus célébres des leaders à cette époque-là. La presse égyptienne,  l’a fortement mis en avant. C’était un homme de parole,  un homme qui savait parler aux populations. Il avait un immense pouvoir de séduction.

Ben Bella n’aura pas eu le temps de voir les 50 ans de la République algérienne, dont il fut une figure historique. «L’Algérie a tous les atouts pour être une grande nation, faisons en sorte qu’elle en soit ainsi. Remuer le passé ne sert à rien»

[pullquote_left]«L’Algérie a tous les atouts pour être une grande nation, faisons en sorte qu’elle en soit ainsi. Remuer le passé ne sert à rien»[/pullquote_left]

« Nous ressentons sa disparition comme la perte de l’un de nos dirigeants. Nous ne sommes pas venus seulement pour présenter nos condoléances mais aussi pour partager la douleur du peuple algérien », a souligné  M. Benkiran premier ministre marocain qui avait  assisté aux funérailles.

 

Le premier président de l’Algérie indépendante est décédé mercredi à l’âge de 96 ans. Un deuil de huit jours a été décrété par le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika.

Qu’Allah Le couvre de sa méséricorde…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*