Accueil / Actualités / Les mosquées prises pour cible

Les mosquées prises pour cible

 

 

 

 

 

 Samedi matin,  Ahmed Ben Mohamed, responsable de la Mosquée de Pau, fait face à un énième cambriolage.

 

Le cambriolage a eu lieu dans la nuit du samedi, la mosquée de Pau s’est vu dérober 1500 Euros. Une somme délivrait par les fidèles qui permet de financer les charges de la mosquée telles que le gaz, l’électricité, mais également l’imam.

Néanmoins, la ténacité du croyant ne s’arrête pas à cet incident, en effet Ahmed Ben Mohamed et Ahmed Baaiz, président et vice-président de l’association de la mosquée assurent qu’il n y a là pas de quoi « mettre en péril les finances » car « on pourra payer le gaz et l’électricité ».

Un scénario bien rôdé

C’est  la troisième fois que la mosquée se fait cambrioler son financement, d’après le quotidien Sud Ouest . A chaque fois, le scénario est le même:  la porte du bureau du responsable a été forcée mais aucune trace d’effraction est trouvée sur les portes d’entrée de la mosquée. Le président et le vice-président émettent donc l’hypothèse que l’individu se serait infiltré la journée et y serait resté jusqu’à la fermeture de la mosquée. Il aurait donc pu librement commettre son délit sans avoir a la pénétré.

[pullquote_right]Pourquoi nous faire une chose pareille ? [/pullquote_right]

 

La vigilence est de rigueur désormais

Les responsables de la mosquée de Pau prennent de nouvelles résolutions, parmi elles, celle de vider l’urne chaque jour, alors que jusque là il la laissait plusieurs semaines . Rappelons aussi, que la mosquée de Pau avait été victime, en décembre dernier, de tags injurieux tels que  » Nique ta mère  » sur les quatres murs de cette dernière . Les fidèles dans l’incompréhension, s’étonnaient de ce geste. En effet,  » nous n’avons de problèmes avec personne, pourquoi nous faire une chose pareille ?  » s’‘interrogeait un fidèle.

Des délits de plus en plus fréquents

Ce n’est pas la première fois que les mosquées sont visées . Dans la nuit de dimanche à lundi, un lieu de culte musulman à été incendié à Ajaccio. L’incendie serait probablement d’origine criminelle car  » des  inscriptions à caractère raciste ont été découvertes sur la façade de l’immeuble qui abritait ce lieu de culte « , affirme  le communiqué du ministère de l’intérieur . Claude Guéant a également «  demandé aux services d’enquête de tout mettre en œuvre pour identifier rapidement les auteurs de cet acte afin de les mettre à disposition de la justice ».

Ce sont là des évènements qui demandent évidemment a être intérrogé, pourquoi un tel rejet vis-à-vis des musulmans en France? Il va sans dire que le climat islamophobe insrumentalisée par nos politiques y est pour quelque chose, néanmoins ne sommes-nous pas aussi en parti responsable de ce genre d’évènements? Une question qui demande sincérité et honnêteté et qui parle à chacun de nous.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*