Accueil / Actualités / Islamophobie : vers un nouveau tour de passe-passe?

Islamophobie : vers un nouveau tour de passe-passe?

 

Visage couvert, vêtements trop larges, jupe trop longue, ces derniers jours ont été durs pour les sœurs musulmanes. Comment en est-on arrivé à remettre en cause leurs droits et  leurs libertés? Est-il possible que cela aille encore plus loin? C’est la question que nous nous sommes posés.

A propos du fait de « dissimuler »

En juin 2009, l’article R.645-14 du Code pénal interdit « la dissimulation volontaire du visage au sein ou aux abord immédiats d’une manifestation». Un petit tour de passe-passe plus tard, en octobre 2010, adoption de la loi interdisant cette fois « le port d’une tenue destinée à dissimuler son visage dans l’espace public ».

[pullquote_right]Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté[/pullquote_right]

Le fait de dissimuler peut être entendu comme le fait de camoufler, déguiser, feindre quelque chose… Les femmes dont il est ici question, nous le rappelons,  ne se camouflent pas. De même qu’ elles ne se déguisent ni ne feignent pas non plus. Elles ne se dissimulent pas. Elles se couvrent… En illustre, par exemple, le fait qu’elles acceptent de découvrir leur visage si elles font l’objet de contrôle d’identité.

Comme l’affirmait Confucius, « Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté ».

Un fait divers alarmant

Quant à « la question de la sécurité liée à un vêtement dont on ne sait ce qu’il pourrait cacher un jour » soulevée dernièrement par France 3, espérons sincèrement qu’aucun nouveau tour de magie lexical ne permettra l’adoption d’une loi ni même d’un règlement scolaire interdisant le port d’une tenue destinée à couvrir son corps aux abords des écoles ou dans l’espace public .

Si le but est véritablement d’empêcher la dissimulation « de ce qui pourrait, un jour, être caché » autant interdire les cartables et les sacs à dos.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*