Accueil / Actualités / Une France forte

Une France forte

 

A 66 jours du scrutin du 22 avril, Nicolas Sarkozy entre en campagne pour « une France forte ».

Ainsi hier soir, avec un retard considérable sur le candidat socialiste François Hollande, il fera sa première réunion publique en tant que candidat à un second mandat.

Beaucoup de réactions autour de cette annonce, « Au sens strict, ce n’est pas un événement: tout le monde avait compris, en dépit des contorsions rhétoriques, du double langage et des petites phrases faussement ingénues que le président était, de fait, en campagne », écrit Nicolas Demorand, de Libération.

Laurent Fabius souligne un candidat « peu convaincant » et  « peu convaincu ».

Son ancienne adversaire socialiste, Ségolène Royal, a jugé le slogan du candidat « artificiel ».

Tandis que Jean-François Copé lui dit les adversaires de Nicolas Sarkozy sont « déconnectés de la réalité du monde ».

Du côté du peuple, hier sur les réseaux sociaux, nous pouvions lire pas mal de publications pleines d’ironie, telles que :

 – « Ah non ! Sarkommence ! ».

– « En 2012 faut pas que sarkommence mais faut pas croire non plus hollandemain qui chante… Pas le pen de se faire mal mais surtout ne melenchon pas tout sinon c’est la bayroute annoncée ! Ah eva être joly l’année 2012… ».

– « Lie to me, la saison 2 arrive ».

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*