Accueil / Actualités / Dissolution du groupe Forzane Alizza

Dissolution du groupe Forzane Alizza

L’association Forsane Alizza ( « Les cavaliers de la fierté »), créée en août 2010, doit être dissoute à la suite d’une enquête la concernant. Considéré dans une note du ministère de l’Intérieur comme un «groupement de fait islamiste pro-jihadiste», le groupuscule devrait être frappé en vertu de la loi du 10 janvier 1936 par décret du président de la République en conseil des ministres .

«Les Cavaliers de la fierté» se sont fait connaître à l’occasion de quelques événements très médiatisés, précise la note en invoquant notamment une manifestation, devant le tribunal de grande instance à Limoges, le 17 septembre 2010, «pour protester contre la menace d’un pasteur américain de brûler le Coran et plusieurs rassemblements faisant suite à des interpellations de femmes portant le voile intégral.»

Les services spécialisés affirment que le groupuscule propage une «théorie de promotion de la lutte armée pour des motifs religieux», prônant «l’instauration en France du califat et l’application de la charia, remettant ainsi en cause le régime démocratique et les principes fondamentaux de la République».De plus, le Ministère de l’intérieur souligne également que «le groupuscule offre à ses membres les plus actifs des entraînements au close combat», au «tir au paint-ball avec simulation de prises d’otages» et «endoctrinement religieux» de ses adeptes.

Forsane Alizza, est enfin «soupçonné d’entretenir des relations constantes avec des mouvements islamistes implantés à l’étranger ou des personnes impliquées dans des actes de terrorisme, en particulier, avec l’organisation britannique interdite Al Mouhajiroun». Cette dernière s’était distinguée pour avoir qualifié Tony Blair de «cible légitime» pour tout musulman. Lors de certaines manifestations, les membres de Forsane Alizza arborent les drapeaux et banderoles aux couleurs de l’organisation britannique.

Pour le ministère de l’Intérieur, la dissolution repose donc sur trois motifs: l’association qui présente «le caractère de groupes de combat ou de milices privées» a pour but «d’attenter à la forme républicaine du gouvernement» et propage «des idées racistes et antisémites». Forsane Alizza qui s’est vu adresser un courrier l’informant de cette procédure doit y répondre dans 10 jours.

Agissant depuis plusieurs années, cette décision interroge. Pourquoi attendre 2012 alors que le groupe agissait au vu et au su de tous (un documentaire diffusé sur M6 il y a quelques mois marquait l’apothéose médiatique des Cavaliers de la Fierté) ?

Aussi, ce serait bien que Monsieur Guéant dissolve aussi d’autres groupes tout aussi sectaires : la LDJ ou le BETAR c’est pour quand ?

Source : Le Figaro

 

Un commentaire

  1. « Aussi, ce serait bien que Monsieur Guéant dissolve aussi d’autres groupes tout aussi sectaires : la LDJ ou le BETAR c’est pour quand ? »

    –> c’est la même question que je me suis posée !! ppffff

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*