Accueil / France / Présentation de l’association Fraternité Musulmane « SANABIL »

Présentation de l’association Fraternité Musulmane « SANABIL »

On parle trop peu des détenus, encore moins des détenus Musulmans, et des difficultés du monde carcéral pour eux mais aussi pour leurs familles et proches.

Entretien aujourd’hui avec Oum Zineb qui va nous présenter l’association qui oeuvre à accompagner les détenus musulmans.

Quand et par qui a été créé l’association « Sanabil » ?

L’idée de cette association est partie de quelques personnes, que l’on compte sur les doigts d’une main, qui se sont rendus compte qu’ il n’y avait que trés peu de soutien pour les détenus musulmans et leurs familles. Il est vrai malheureusement que la majorité des personnes incarcerées sont de confession Musulmane, et il n’y avait que trop peu d’associations qui leur venaient en aide, et s’en préoccupaient. L’association a donc vu le jour en mars 2010.
Dans certaines prisons il n’y a pas d’aumonier pour le culte Musulman, et donc aucune activité religieuse collective ou en entretien seul. Nous sommes donc en contact avec des aumoniers afin de nous aider et d’être presents pour ces fréres et soeurs qui en ont besoin.
« Sanabil » souhaite montrer à tous la réalité du monde carcéral, montrer qu’il y a beaucoup d’opprimés, d’hommes ou de femmes seuls, des fréres, des soeurs, loin de leurs proches, en situation précaire et à qui il manque un accompagnement fraternel, spirituel et religieux.

 

Quel est votre champ d’action?

Nous écrivons beaucoup de courrier à des détenus Musulmans en France et dans le monde entier, ces lettres sont copiées à la main ce qui pour ceux qui les reçoivent est un rayon de soleil dans le quotidien carcéral.
Nous accédons aux demandes des détenus, en leur envoyant des livres sur l’Islam entre autres et les horaires de prière du lieu d’incarcération.
Nous les aidons également sur le plan médical en leur fournissant des lunettes par exemple ou ce dont ils ont besoin.
Nous soutenons également financièrement certains détenus indigents, qui n’ont pas d’aide extérieure, afin qu’ils puissent subvenir un minimum à leurs besoin. Il faut savoir que la nouriture servie par l’administration pénitentiaire n’est pas fameuse, et pas Hallal. La nourriture Hallal est payante en prison.
Au moment des fêtes de fin d’année, moment où tous les détenus ont droit à un colis de 5kg alimentaire, nous faisons parvenir a ces détenus des colis faits maison, préparés par des bénévoles. Imaginez que pour certains détenus c’est la seule fois de l’année où ils mangeront de la viande…
Nous intervenons également auprés de certaines familles de détenus qui sont dans des situations trés difficiles, se retrouvant avec des dettes, des frais d’avocat à payer, nous leur procurons des colis alimentaires et les aidons au paiement de leurs factures. « Sanabil » tente de maintenir les liens familiaux, certains détenus sont à des centaines de kms de chez eux et leur proches ne peuvent assumer les frais de déplacement pour leur rendre visite. Ce qui met toute la famille dans la difficulté, tous les enfants doivent pouvoir voir leur pére ou leur mére incarcéré. Nous avons déja été amené à payer le déplacement pour des femmes n’ayant pas vu leur mari depuis des mois.

Des membres de l’Association viennent également d’entamer les démarches afin de visiter les détenus qui nous le demandent et qui n’ont pas de famille à leurs cotés, et que personne ne vient donc visiter.

Où agissez-vous?

Nous sommes en contact avec des détenus partout dans le monde, donc le soutien que nous apportons n’a pas de frontières. Concernant la distribution de colis de nourritures aux familles ou leurs visites, nous n’intervenons qu’en région parisienne, en espérant prochainement le faire un peu partout.

Pensez-vous que la communauté est sensible et réceptive à cette situation et qu’elle s’en préoccupe?

On remarque que de plus en plus de personnes y sont sensibles, lire les courriers de détenus les fait réflechir et certains s’investissent. La mise en place des courriers au 4 coins du monde, à prés de 500 détenus demande du temps, beaucoup d’organisation mais surtout des bénévoles disponibles et motivés. Tous ceux qui veulent nous rejoindre sont les bienvenus . Grace à ces courriers ces détenus ressentent la joie d’être avec nous et de lire des rappels.

Comment nos lecteurs et ceux qui vont vous découvrir peuvent-ils vous aider et participer à cette action FissabiliLlah?

Vous pouvez nous suivre sur la page Facebook Association Fraternité Musulmane Sanabil , pour être au courant des derniers courriers reçus ou à écrire. Bien sûr, la mise en place de ces courriers ainsi que l’aide apportée aux détenus présente un certains coût. Nous recherchons donc des donateurs prêts a s’investir ponctuellement, ou régulièrement afin de nous aider à poursuivre cette entraide qui est devenue indispensable pour certains détenus. Certains détenus sont dans des situations très précaires, sont complétement isolés, ils ont besoin des dons de la Oumma pour vivre plus dignement.

La particularité c’est que nous écrivons à la main ces courriers, c’est beaucoup plus personnel qu’une simple photocopie et le détenu est heureux de voir que quelqu’un a pris la peine de lui écrire. C’est pourquoi nous avons besoin de copistes, qui nous enverraient les lettres recopiées, d’autres pour répondre au courrier des détenus. Les lettres sont toujours signées au nom de l’association. Nous avons également besoin de rédacteurs afin de répondre aux détenus qui nous écrivent par courrier ou par mail, car certains y ont le droit. Afin que les courriers soient traduits, il nous faut également des bénévoles traducteurs en anglais, arabe, espagnol, allemand, italien…

Nous demandons donc que les bénévoles nous consacrent du temps, pour écrire, donner un peu de chaleur et de bonheur à un frère ou à une sœur. Nous avons tous à notre disponibilité un peu de temps, une feuille et un stylo. Les enfants peuvent également participer en faisant des dessins que nous enverrons ensuite aux détenus.

Voici un extrait d’une lettre envoyée par un détenu en Italie:
 » Nous sommes les musulmans dans le camp de concentration de Rossano italien, remercions l’enfant Farah de 5 ans pour ces dessins de 4 minarets et le dôme de la Mosquée, ça a fait pleurer toute la section des prisonniers… »

En région Parisienne nous avons également besoin de volontaires pour les opérations ponctuelles type distributions de colis alimentaires ainsi que pour accompagner des familles au parloir, rendre visite à leur proche incarcéré et qui éprouvent de grosses difficultés pour s’y rendre.

Nous aimerions avoir un listing de volontaires vraiment disponibles et préts à aider, afin de parer en cas d’imprévu pour se rendre au parloir.

Et comment les détenus vous contactent?

Nous fonctionnons beaucoup avec le bouche à oreille, certains détenus ont fait circuler leurs lettres et donc de plus en plus nous écrivent. Des familles nous contactent par mail pour qu’on écrive à leurs proches incarcérés, et certains aumoniers aussi nous mettent en contact avec des détenus.
Pour l’etranger c’est via des associations qui ont des listings de détenus et qui nous les ont fourni, encore une fois nous fonctionnons également avec le bouche à oreille.
Il y a aussi de la demande du coté des femmes detenues.

D’autres projets à venir?

Oui, il y a un projet que l’on souhaite developper au Maroc Incha’Allah, il faut savoir que là bas des détenus sont torturés et martyrisés, nous sommes en contact avec leurs familles car nous ne pouvons pas facilement voir ces détenus en prison. Nous leur faisons parvenir des colis de linge et alimentaire en passant par leurs familles: aide financiére pour l’Aid, colis pour le Ramadan afin qu’ils aient de bonnes choses et voient que l’on pense à eux. Ces familles sont souvent dans une situation très prècaire, vivent dans des bidonvilles et certaines sont contraintes de faire les poubelles pour manger.

Donc nous avons besoin de volontaires en continu, et aussi de donateurs. Même avec 5€ par mois vous apportez votre contribution, pour le courrier par exemple 5€ = 10 lettres. On rend heureux 10 personnes avec 5€ , on leur donne le sourire.

Certains de ces détenus restent-ils en contact avec vous aprés leur sortie?

Certains oui, on les interviewe parfois; d’autres nous sollicitent car ils se retrouvent expulsés, isolés, en résidence surveillée et donc nous maintenons le contact avec eux.

 

Autre chose à nous dire Oum Zineb ?

Il faut savoir que s’investir dans cette action change la vie.. Certains de ces détenus sont condamnés à la prison à vie ou à la peine de mort, et malgré cela ils gardent  la foi, la force et l’espoir . Entre eux et nous c’est une action réciproque, enrichissante des deux cotés, un mélange de sentiments. Ils nous aident à relativiser notre quotidien. On ne peut pas les laisser.
Sur la page Facebook de l’association nous publions une chronique  » Le monde de Wali ». C’est un détenu qui nous raconte son quotidien en prison aux U.S.A . Ce frère n’a pas vu sa famille depuis 15ans. Lui est donc aux U.S.A et sa famille en Arabie Saoudite, il ne parle pas l’arabe, sa fille et son fils fils ne peuvent communiquer avec lui car sa fille ne parle pas anglais et son fils est sourd. Donc nous traduisons tout pour lui et nous attendons une solution pour qu’il puisse communiquer avec son fils. Rien de mieux que de sentir qu’il a encore sa place de père quand il prend des nouvelles de sa fille, et la voit grandir malgré la distance.

 

Nous vous attendons donc sur notre site www.sanabil.fr et espérons que beaucoup d’entre vous répondront  à l’appel.

2 plusieurs commentaires

  1. Assalâmou alaykoum,

    Nous n’avons pas encore eu l’occasion de vous remercier pour cette belle interview, ce fut un plaisir de répondre à vos questions.

    BarakaLlâhou fikoum pour votre soutien, vraiment, car nous avons certainement besoin du coup de main des médias musulmans…

    Fraternellement,
    L’équipe de Sanâbil.

  2. Salam arlikoum cette histoire est très touchante j,en ai pleuré. Qu’Allah le soutienne et facilite sa sorti pour rejoindre sa famille.qu’Allah vous récompense sanabil. (groupes).

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*