Accueil / Actualités / Islam et Quartiers : phobie de la France

Islam et Quartiers : phobie de la France

Inutile de faire comme si de rien était, les quartiers sont souvent mal vus et victimes de préjugés souvent faux. L’Islam lui, est considéré depuis plus d’une dizaine d’années comme le bouc-émissaire du mal-être des gens. Alors quand on couple les deux -islam dans les quartiers- vous imaginez le brouhaha que cela cause. Et c’est ce que fait le lejdd.fr via une tournure interrogative assez travaillée : « l’Islam a t-il remplacé l’État dans les quartiers sensibles? »

Pourquoi cette question?

On flaire d’ores-et-déjà le malaise et les multitudes de commentaires xénophobes et islamophobes que suscitera cette interrogation. Mais pourquoi cette question? Pourquoi lier ces deux entités ainsi? C’est que l’Etat ne sait plus comment étouffer son incapacité à comprendre son peuple et tenir donc ses engagements. On montre du doigt alors les deux « monstres » ( à savoir l’Islam et les quartiers ) afin d’envenimer le débat et de se détourner du sujet principal : l’incapacité étatique. Ces sujets donnent l’eau à la bouche, la France le sait, voilà pourquoi elle les sort en boucle depuis des années. Quand est-ce que le peuple comprendra que l’on se joue de lui? Ce ne sont pas des questions qu’il faut… mais bien des réponses!

L’Islam dans les quartiers

Le rôle de l’État est d’assister les français. Le fait-il réellement? Si aujourd’hui nous parlons de « sensibilité dans les quartiers » c’est que l’État n’a pas mené sa mission à bien. Après avoir rempli des barres HLM en vrac, par communauté, par ethnie et par confession, on s’offusque de la sectarisation des quartiers. Mais qui a voulu cela? Certainement pas les habitants de ces tours insalubres et encore moins l’Islam.

Poser le pourquoi de l’Islam dans les quartiers est une question bien faible. L’Islam existe de partout, plus fort dans les quartiers pour la seule et bonne raison que ces endroits sont des lieux où les gens d’origine étrangère ( Afrique en majorité ) sont regroupés, des gens qui sont déjà de confession musulmane. Donc dire que l’Islam remplit le rôle de l’État est certainement une vérité dans la mesure où l’Islam apparaît comme le soutien moral des opprimés dont l’État se désintéresse, des endroits où les maladies et le chômage grimpent en flèche. La solidarité qu’inculque l’Islam joue heureusement son rôle, elle.

En somme, une question bien creuse où beaucoup de gens vont verser leur venin, et c’est, ne vous détrompez pas, ce que recherche les gens qui dirigent ce pays en voie de perdition. Distraire les personnes, les laisser donner libre cours à leur imagination pour leur faire croire qu’ils existent… Mais ceci n’est qu’illusion, une de plus… Attention toutefois à ne pas tomber dans la victimisation excessive, ce serait donner le bâton pour se faire battre.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*