Accueil / Actualités / Profanation du Coran au maroc

Profanation du Coran au maroc

actudumaroc.com

Nouvelle profanation du Saint Coran !

Le premier juin 2011 à 15h, les autorités ont attaqué les détenus islamistes de la prison de Wajda. Ils déchirèrent alors les différents exemplaires du Coran, les livres islamiques et les jetèrent au sol afin de les piétiner. Les ardoise en bois utilisées par les détenus pour mémoriser le Coran ont connu le même sort.

Cela ne se passe pas à Guantanamo, ni même à Bagram… mais bien dans un pays qui déclare dans sa constitution que l’Islam est la religion d’Etat : le Maroc.

« Nous sommes venus pour exercer des représailles contre vous! »

Ce n’est pas le premier assaut auquel ces personnes ont été soumises par le directeur de cette prison nommé « Bushta ». Dans le passé, il était un député de « Buzidi », qui était le directeur de la prison de Otita, lequel fut démasqué après avoir mit en place un système de torture pour les prisonniers.

Ils les dépouillèrent de tous leurs droits et les humilièrent. Alors les prisonniers ont annoncé qu’ils entament une grève de la faim.

Matricule | Nom des Prisonnier
67265 Nour Din Bourasi
67266 Mimoun Al-Qrishi
67267 Mohammed Ol’iz
67268 Mohammed Al-Mihyawi
67269 Mohammed Jarodi
67816 Al-Hussein Akerdo’
67818 Abdul Hakim Al-Maghrawi
69413 Abdul Aziz Jahleel
67262 Isa Al-Mizani
67263 Mustafa Al-Nasir

 

« Que celui d’entre vous qui voit un mal le change par sa main. S’il ne le peut pas, qu’il le dénonce verbalement. S’il ne le peut pas, qu’il le désapprouve dans son cœur. Ceci correspond au plus faible degré de la foi. » (rapporté par Mouslim).

 


Un commentaire

  1. salam aleykoum wa rahmatullah

    franchement super cette article j’aimerais bien connaitre cette auteur il est très doué

    plus sérieusement mais dite moi aujourd’hui quelle état gouverne selon la loi Islamique ou que meme sa religion est réelement Islam
    je cherche je cherche j’en trouve aucun aider moi alors

    salam aleykoum wa rahmatullah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*