Accueil / Actualités / Netanyahou n’a pas peur du ridicule

Netanyahou n’a pas peur du ridicule

www.lemonde.fr

Ce mardi le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, a « plaidé sa cause » devant le Congrès américain. Il serait prêt à des concessions.

« Israël ne reviendra pas aux frontières indéfendables de 1967 »

C’est ce qu’a affirmé l’homme fort de l’Etat criminel aux américains qui l’applaudissaient alors même que la communauté internationale le force (une fois de plus) à trouver un moyen de reprendre le dialogue de paix avec les palestiniens.

« C’est le discours de sa vie »

Dans ce que certains journaux hébreux pensent être le « discours de sa vie », il revient à la raison (enfin le peu de raison qu’il a) pour répéter qu’il est prêt à des « compromis douloureux » (pour une fois que c’est pour son peuple que c’est douloureux..).

En effet, l’Etat bourreau et colonial (rien que ça !) a du mal à admettre qu’avec les prochains aménagements certaines colonies juives ( et non ‘toutes’ d’où l’idée que la raison qui l’habite n’est pas très étendue) finiraient par se retrouver en dehors des frontières d’Israël.

Sacrilège ! Quand on sait que la bande de Gaza compte près de 1 500 000 habitants…

D’ailleurs, le leader israélien a assuré qu’il serait généreux quant à la taille de l’Etat palestinien afin qu’il soit assez grand pour être viable (Que de bonté ce Netanyahou!).

« Je demande à mon allié américain de s’opposer avec force à la reconnaissance d’un Etat palestinien »

Cependant, comme il ne faut pas leur en demander trop, Jérusalem ne sera jamais divisée (Trop tard...). De plus, il demande aux américains (autrement dit à Barack Obama qui nous a fait rêver avec son discours de paix entre les peuples et de justice) de ne pas reconnaître l’Etat palestinien lorsque ces derniers en feront la demande devant l’Assemblée des Nations Unies cet automne. Cet Etat comprendra Jérusalem-Est, la Cisjordanie et la bande de Gaza.

« La paix ne peut être imposée, elle doit être négociée »

Benyamin Netanyahou demande, après avoir fait quelques concessions, à négocier avec un autre interlocuteur que le Hamas. Ce mouvement serait « la branche palestinienne d’Al-Qaïda ».
Oh c’est vrai que le Hamas lui a posé beaucoup de problème, et la rébellion, il n’aime pas ça le monsieur!  Les choses seraient certainement allées plus vite si on avait confié le sort des palestiniens à la communauté internationale ou, mieux, aux pays arabes… (Rappelons que la majorité des pays, et le président américain en personne, décrivent le Hamas comme un groupe terroriste alors que « l’insurrection est, lorsqu’un gouvernement viole le droit d’un peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs » d’après la Déclaration des droits de l’homme).

Autant dire que le discours de sa vie n’est pas vraiment innovant et ne fait que ralentir le processus de paix.

« L’amour de la Patrie est le premier amour et le dernier amour après l’amour de Dieu » – Paul Verlaine.

 

 

Un commentaire

  1. salam aleykoum wa rahmatullah

    encore une chose des discours pour rien pour le président barak obama car on sait très bien que les Usa metterons tjr leur droit veto des qu’il s’agira de l’état sioniste et meme au pire on la bien vue avec le temps combien cette état illégitime se moque des décisions de l’ONU (qui est en quelque sorte complétement inutile cette organisation pour nous musulman)

    Ceux qui ont pris les protecteurs en dehors de Dieu ressemblent à l’araignée qui s’est donnée maison. Or la maison la plus fragile est celle de l’araignée. Si seulement ils savaient ! QURAN 29.41

    regarder le logo de l’onu vous comprendrez mieu ce verser

    tout cela pour dire que la Palestine cette terre Islamique sera libre quand l’état sioniste aura disparut sinon il continurons de l’oppresser mais ce peuple des Gog et Magog verra vaincu que part Allah

    barak’Allah o fik qu’Allah vous guide et vous facilite

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*