Accueil / Actualités / semaine du 16 mai 2011 : l’Afrique veut sortir de la crise
globalsecurity.org

semaine du 16 mai 2011 : l’Afrique veut sortir de la crise

 

hommes.gqmagazine.fr

Révolution libyenne

Le Guide de la Révolution, Mouammar el-Kadhafi, ne renonce toujours pas au pouvoir face aux nombreuses tentatives de la communauté internationale. Les forces de l’OTAN ont bombardé intensivement les bâtiments officiels de la ville de Tripoli dans la nuit de lundi à mardi. S’ajoute à cela deux mauvaises nouvelles pour lui : la démission de son ministre du Pétrole et l’émission d’un mandat d’arrêt pour crimes contre l’humanité.

Attentat de Marrakech

Le juge d’instruction anti-terroriste de la ville de Rabat a inculpé sept personnes suspectées d’appartenir à un groupe religieux interdit et de constituer une bande criminelle en vue de préparer des actes terroristes. Elles seraient les auteurs de l’attentat de Marrakech qui a eu lieu le 28 avril et qui a fait 17 victimes dont 8 français.

L’Egypte au festival de Cannes

L’Egypte est le premier pays invité au festival de Cannes. En effet, les organisateurs ont voulu saluer le mouvement de la révolution en présentant le film « Tama ntashar Yom » ou « 18 jours » qui regroupe des courts métrages retraçant la révolution.

Premier ministre tunisien à Paris

Le Premier ministre tunisien, Béji Caïd Essebsi, était à Paris mercredi. Il a tenu à remercier la ville de Paris pour l’aide apportée aux migrants. Il a ajouté que « s’ils posent des problèmes, la Tunisie assumera ses responsabilités et protégera ses enfants ».

Tension au Yémen

Abdellatif Zayani, le médiateur du Golf, est reparti bredouille. Il n’a, effectivement, pas obtenu d’accord, concernant la sortie de crise, entre le pouvoir et l’opposition. Ali Abdellah Saleh avait déjà refusé le plan permettant son immunité en échange de la création d’un gouvernement de réconciliation par l’opposition, sa démission et la mise en place d’une élection présidentielle dans les 60 jours.

Côte d’Ivoire : la guerre des présidents continue

Le nouveau président, Alassane Ouattara, a écrit au procureur de la Cour pénale internationale afin d’enquêter sur les massacres commit dans son pays depuis le 28 novembre 2011. L’ex-président, lui, est assigné à domicile depuis le mois d’avril.

 

globalsecurity.org

Un nouveau Ben-Laden ?

La relève du chef défunt d’Al-Qaïda est assurée. Saïf el-Abdel, désigné chef par intérim, serait la nouvelle tête de ce mouvement. C’est en tout cas ce qu’explique Noman Benotman, un ex militant extrémiste libyen à la chaîne de télévision américaine CNN.
Le nouveau chef est un ancien membre des forces spéciales égyptienne déjà suspecté par les Etats-Unis d’avoir participé aux attentats contre les ambassades américaines de Nairobi et Dar es-Salaam en 1998. Cinq millions de dollars seront offerts pour son arrestation.

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*