Accueil / Écrits libres / Publicités : mais que vendent-ils au juste?
Il n'y a pas que les poules qui sont nues...

Publicités : mais que vendent-ils au juste?

Au jour d’aujourd’hui, le commerce et les entreprises fleurissent et évidemment, pour que chacun puisse vendre son activité ou son produit, il faut prospecter! Et en matière de prospectus on trouve les fameux panneaux publicitaires et autres pancartes qui jonchent les routes, les bâtiments et autres infrastructures. Sans oublier les pages de réclames sur notre écran de TV et la toile.

Grossier constat, que ce soit pour un yahourt ou un pneu : on trouve le même figurant, que dis-je « la même » plutôt : la femme! Mais alors, que vendent donc ces entreprises?

Il n'y a pas que les poules qui sont nues... (www.ladepeche.fr)

Attirer ou choquer?

Bien loin de l’époque où l’on vendait à la criée, nous sommes dans l’ère de la vente « attrape-oeil »! Toutes les firmes se lancent dans la publicité, qui, il faut le dire, renfloue bien les caisses et attire une foule de clients. Si bien que, tout le monde s’est mis d’accord pour adopter la méthode ultime : l’affichage de la gente féminine, dans des postures pas très nobles. Donc, on a le droit à chaque entracte télévisé, à un défilé de créatures dépravées, habillées mais déshabillées (tiens çà me rappelle quelque chose çà… un hadith non?), ce qui ne choque personne! Que voulez-vous que comprennent nos enfants si ce n’est le fait que : « la nudité, c’est bien »? Du vieux papy au petit bambin; sur chaque chaîne télévisée, on ne peut vraiment adhérer (si on est sain d’esprit) à ce genre de mascarade insultante et honteuse. Oui, même les petits ont honte. Sans avoir réelle science des parties cachées du corps, on constatera qu’ils éprouvent instinctivement le besoin détourner le regard de l’écran… comme si c’était un pêché. Et c’est un pêché. L’enfant semble être dans certaines postures, un enseignant pour le parent.

L’art de vendre, l’art de se vendre

Il est triste de remarquer que la femme est devenue une proie. Proie des yeux, c’est elle qui fait vendre, tout et n’importe quoi. Mais, est-ce qu’elle ne se vendrait pas elle-même plutôt? C’est en effet le ressorti de nos impressions. En se dénudant, se montrant dans des parures diverses, avilissantes même, elle ne peut que se vanter du fait qu’elle vende son corps, même son âme… car par exemple, où est le rapport entre un yahourt et une femme nue?

« Euh, l’innocence peut-être! ». Non, je déconne! Aucun rapport, tout comme il n’y aucun rapport avec les voitures, avec les parfums, avec les pneus, avec les stylos, avec les mugs… (quoi que la femme, dans ces pubs, ne peut prétendre à un rôle supérieur « un objet creux »… Un mug quoi!)

Il faudrait expliquer ce fameux rapport intangible pour ne pas que l’on croit que la femme est un instrument aux yeux des occidentaux, car Louanges à Alla Le Très-Haut, l’Islam en aucune posture ne permettrait à la femme de devenir un ustensile, bien au contraire, il lui attribue un rôle prédominant.

Où sont les féministes?

Premières à s’offusquer, à monter sur l’estrade quand on dit que la femme doit être voilée en Islam, et très peu audibles sur les sujets de la nudité allant du panneau d’affichage aux pages de réclame! Encore un « deux poids, deux mesures »?

Oui oui, c’est bien cela! Alors, elle est où Sihem Habchi, elle est où Fadela Amara et elles sont où toutes celles qui se disent de « Ni Prostituées (pour être doux) et ni soumises » (pour être véridique)??? Quand les gens arrêteront d’accuser l’islam à tort, ils comprendront qu’il y a de réelles préoccupations que l’Homme se doit de corriger au plus vite, la déprave en est l’une des prioritaires. Quand le monde se rendra compte que l’appel à l’Islam est l’Unique antidote à cette humanité en perdition, il sera ainsi savoureux de constater si Allah le Très-Haut le veut, que la sérénité et toutes les notions perdues, feront leur retour…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*