Accueil / Actualités / Le « sacrifice » du halal et du casher – Une nouvelle campagne dénonciatrice

Le « sacrifice » du halal et du casher – Une nouvelle campagne dénonciatrice

Comme le rapporte rue89 dans son article, de nouveaux prétextes afin de fustiger les musulmans et leur pratique viennent d’être une nouvelle fois trouvés au travers d’une communication bien ficelée.

Une campagne anti-halal / anti-casher

Cette nouvelle campagne, également investie par la Fondation Brigitte Bardot – rappelons que cette dernière a été de nombreuses fois réprimandée pour ses propos islamophobe -, vise à condamner l’abattage rituel des animaux dont fait mention la religion musulmane mais également la religion juive: une campagne « anti-halal » et « anti-casher » en somme!

Des rituels « barbares » ?

Selon les associations militantes à l’origine de cette campagne, l’abattage rituel aurait un caractère extrêmement barbare puisqu’il n’autorise pas l’étourdissement avant abattage. Ces associations, qui se font les porte-voix des animaux, considèrent qu’il faille à tout prix passer par l’électrocution ou le gazage afin d’alléger les souffrances des animaux abattus: un message qui ne va pas sans rappeler celui des défenseurs de la peine de mort par injection létale aux Etats-Unis, ces derniers ayant soutenu le fait que cette méthode était, semble-t-il, beaucoup moins douloureuse que la chaise électrique ou que la pendaison; sauf qu’a priori, les morts ne sont pas là pour témoigner.

Une nouvelle provocation

Finalement, ces démarches entreprises ne sont-elles pas des outils destinés à souligner la dite barbarie religieuse? Tout porte à croire qu’il s’agit en réalité d’une nouvelle provocation orchestrée et illustrée par des arguments destinés à heurter les esprits. Le site de la campagne en dit long sur les réelles motivations et sur les finalités escomptées. Il semble, de façon certaine, que la propagande ait encore de beaux jours devant elle.

Un commentaire

  1. Qu’ils arrêtent de « sacrifier » notre religion pour cautionner leurs dérives!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*