Accueil / Enquêtes / Entretien avec une soeur reconvertie, Aliya…
reconvertie

Entretien avec une soeur reconvertie, Aliya…

Le portrait touchant d’une jeune maman, un témoignage sincère pour tenter de comprendre le cheminement et le commencement de la Foi chez nos soeurs et frères, reconvertis…

Entretien :

(Propos de « Katibîn »)

(Propos de la sœur Aliya)

– Assalamou ‘alayki, ma sœur, tout d’abord nous te remercions d’accepter de répondre favorablement à notre demande d’interview. Pourrais-tu nous parler de toi, te présenter généralement?

– Wa aleykoum salam, merci de m’avoir proposé cette interview, que dire de moi … Aliya ( Laëtitia ), 25 ans, maman de deux enfants de 4 et 5 ans.

– Alors, question banale, comment as-tu rencontré l’Islam? Dirais-tu que c’est toi qui est partie à sa rencontre ou bien lui qui s’est présenté à toi? Dans quel contexte?

– Comment j’ai rencontré l’Islam? Je vais faire une réponse globale, j’ai pas rencontré l’Islam mais il s’est imposé à moi, comme une évidence. Un jour, j’ai entendu un « chant », des « paroles », « des mots » dont je ne comprenais à l’époque même pas le sens, quelque chose d’inimitable que je n’avais jamais entendu jusqu’à ce jour, j’ai écouté résonner « ALLAHU AKBAR…  » et j’ai ressenti un frisson, un sentiment étrange que je ne saurai expliquer, j’ai demandé « mais qu’est ce que c’est ça? ». On m’a répondu :  » L’appel à la prière…  » Comment vous expliquez qu’à ce moment précis, j’ai compris que rien ne serait plus comme avant, je ne connaissais pourtant pas grand chose de la religion, mais je savais que cet instant allait changer ma vie. Ensuite, j’ai tapé sur internet « appel à la prière », et j’ai écouté, encore et encore, puis j’ai voulu savoir pourquoi l’adhan, ce qu’il signifiait… Et j’ai voulu savoir, savoir pourquoi, comment… Et voilà où j’en suis aujourd’hui.

 – Quelle image avais-tu de l’Islam avant ta reconversion? Etais-tu plutôt en accord ou bien indifférente à ce qui se disait autour de toi ou à la TV? Etais-tu hostile à cette religion?

– J’avais pas d’image particulière de l’islam, ni d’aucune autre religion en réalité, chez nous, on était athés, et même si parfois je me posais des questions « spirituelles », j’aurais eu honte de demander de l’aide à mes parents, sachant qu’on ne regardait pas la télé chez nous et qu’on ne parlait pas de religion. Je ne savais de l’Islam que ce que je voyais avec mes camarades de classe, ça se limitait à pas grand chose en réalité!

– Quels conseils donnerais-tu aux futurs soeurs et frères qui aimeraient incha’Allah franchir le pas?

– Quels conseils? Si toutefois je suis apte à en prodiguer! J’ai pas la prétention de pouvoir donner de conseils… En fait, j’ai fait comme j’ai pu et chaque parcours est différent, semer d’embûches auxquelles, reconverti(e) ou pas, nous devront faire face, et quand, un an après avoir embrassé l’Islam, je vois le chemin que j’ai fait, et ce par quoi je suis passée, je me dis que je n’aurai jamais assez d’une vie pour remercier Allah azzawajal de m’avoir fait gouté à la douceur de la foi, ne vous laissez pas décourager, ne vous fiez pas au « qu’en dira t’on ? », et faites simplement confiance à votre Créateur.

« Alîf-Lâm-mîm. Les hommes s’imaginent-ils que Nous les laisserons dire : « nous croyons » sans les mettre à l’épreuve ? » (Coran 29/1)

– Qu’est-ce qui pourrait manquer à une personne pour ne pas « revenir » sur le sentier d’Allah ‘azawajal selon toi ?

– Bonne question … honnêtement je sais pas trop, ils suivent surement le chemin le plus simple, il leur manque peut-être la science, ou la volonté … Je suis assez partagée, j’ai un avis un peu contradictoire, on sait que si on fait un pas vers Allah ta’ala, Il en fait dix vers nous, mais en même temps on sait aussi qu’Il égare qui Il veut… Je pense qu’il est aussi important de choisir ses amis, et de ne pas avoir peur de renoncer à l’un d’eux si on voit qu’il nous tire vers le bas! On sait bien que c’est plus facile de faire comme si one savait pas, se dire après tout « les autres le font », l’Islam c’est dans le cœur, l’Homme à été créé imparfait… On entend souvent un tas d’inepties, mais n’oublions pas que l’on sera jugé pour nos actes!

– Comment t’es tu sentie après ta reconversion, quel a été le sentiment dominant en toi ?

– Je me suis sentie MOI, soulagée, apaisée, j’ai répondu à toutes mes questions… Le sentiment le plus dominant : c’est la confiance, j’ai plus peur de l’avenir, je sais maintenant quelle est la vérité, Al hamdoulilah!

– Comment as-tu annoncé ta reconversion à tes proches ?

– J’ai pas vraiment annoncé, je pensais prendre mon temps, ne pas brusquer mes proches… Leur faire comprendre! Finalement une personne à qui je m’étais confié m’a évité ça, en leur annonçant à ma place! Je n’ai pas eu besoin de le faire donc, ni même de me justifier.

– Comment l’ont-ils perçu?

– Comme une trahison évidement , c’était presque une tradition d’être athée chez nous (rires), une espèce de fierté malsaine de ne croire en rien! Donc, je suis passée pour une folle dégénérée, incapable d’analyse personnelle , manipulée, entrainée…

– Et tes amies, comment l’ont-elles pris ?

– Je n’avais pas d’amies, des connaissances seulement, auxquelles je n’ai pas pris la peine, ni ressenti le besoin de leur confier, je venais de me séparer, je me suis reconstruite en recommençant à zéro, mes amies actuelles ont vécu ma reconversion avec moi en acceptant mes choix et en me soutenant!

– Et tes 2 petits, eux, ont-ils senti un changement dans ta personne, ton comportement? As-tu la volonté de leur inculquer une éducation dans l’Islam, que toi tu n’as pas eu ou leur laisser le temps de comprendre?

– Ils étaient trop petits pour comprendre, et vous savez un enfant s’adapte , j’ai des enfants merveilleux al hamdoulilah, je me suis pas posée autant de question, j’ai trouvé juste et normal qu’ils suivent ma façon de vivre, j’ai pas ressenti de pression, j’y suis allée tranquille, à notre rythme, j’ai répondu a leurs questions, on a appris ensemble! J’ai la même vie qu’avant en vérité, seulement notre façon de manger a changé, nos formules de politesse et ma vision de la vie, j’ai fait en priorité ce qu’il m’était facile et possible de faire, je les implique, je leur explique et tout se passe très bien al hamdoulilah!

– Qu’est-ce qui a été le plus dur pour toi durant ton cheminement vers la reconversion?

– Sans hésiter, et encore aujourd’hui, le regard de ma mère, de ma grand mère et de mon frère… Mais surtout, celui de ma grand mère car c’est elle qui m’a élevée! Mes proches ont toujours été fiers de moi, j’ai jamais rien fait contre leur volonté, j’ai toujours été discrète, calme, j’ai toujours eu peur de les mettre en colère ou de les blesser! Ils avaient prit l’habitude que je fasse comme ils veulent. Ils ne se sont jamais vraiment opposés, mais c’est surtout qu’au fond je sais que je les ai déçu, je le vois chaque jour, les relations avec ma mère et mon frère se sont dégradées, tous les prétextes sont bons pour débattre sur la religion, dénigrer, trouver à redire et ironiser sur l’Islam!

– As-tu reçu une aide particulière de musulmans ou ton cheminement s’est fait seul?

– Au départ seule, puis par la grâce d’Allah, j’ai fait des rencontres essentielles, dont une personne, une personne qui ne doit sûrement même pas imaginer à quel point elle a contribué à ce que je sais aujourd’hui… Il m’a apprit, donné de son temps, expliqué, réexpliqué, et avec une patiente immense, des mots justes… Il a répondu à mes questions sans jamais juger la stupidité de celles-ci et surtout en m’emmenant à la réflexion… Un grand merci à toi pour tout ce que tu m’as apporté 🙂 Qu’Allah soubhanahou wa ta’ala te préserve mon frère!

– Amîn. Qu’Allah ‘azzawajal te préserve ma soeur. Aujourd’hui, je crois comprendre que ça se passe de mieux en mieux avec les tiens, est-ce pour toi une victoire?

– Ça se passe! Lol! Bien, ça serai un grand mot, mais mieux c’est vrai hamdoulilah, j’arrive à leur expliquer certaines choses, on arrive à dialoguer et j’arrive même à les faire réfléchir sur certaines de leurs propres questions! Ma victoire sera qu’ils disent : « Ash-hadou An La ilaha Ila Allah, Wa Ash-hadou an-na Muhamadan Rassoul-oullah. »

– Allahou Akbar. Quel reproche ferais-tu à la Oummah?

– Pas un reproche, un conseil… serrons-nous les coudes!

– On dit souvent des « reconvertis » qu’ils veulent vite apprendre, tout assimiler, beaucoup lire, faire un peu dans l’excès, est-ce vrai?

– VRAI, VRAI et VRAI, on a soif d’apprendre, on aimerait tout comprendre, on a l’impression d’avoir tellement à rattraper, tellement d’années perdues, on voudrait tout bien faire d’un coup… Mais je vous rassure, c’est pas possible, chaque étape est importante, et on se confronte vite à la réalité !

– Aurais-tu une petite anecdote à nous raconter après ta reconversion, un moment fort de ta vie ?

– Des moments forts : « Entendre mes enfants réciter la shahada, les voir faire la prière en essayant de m’imiter … ».

– Que peut-on te souhaiter de meilleur dans ta vie future incha’Allah?

– Un mari et des enfants pieux inchaAllah 😉

– Qu’Allah ‘azzawajal t’exauce. Par quoi aimerais-tu conclure cet échange?

– Allah Très-Haut dit : « Ô hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et parfaitement Connaisseur. »(Coran 49/13)

Aimons nous fi Allah.

3 plusieurs commentaires

  1. Témoignage très émouvant de cette sœur qui n’a pas laissé tombé malgré la difficulté et le regard de ses proches, qu’Allah t’en récompense …

  2. Mashallah, je suis moi meme convertie et qu’ALLAH te facilite amin

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*