Accueil / Actualités / Attentat en Egypte – Vers des luttes de convictions qui profitent aux politiques
La recette semble fonctionner à merveille et les ingrédients ne varient pas: un crime, des victimes et une revendication. Tout ceci pour arriver à un résultat inexorablement identique: la stigmatisation de l'ensemble de la communauté musulmane

Attentat en Egypte – Vers des luttes de convictions qui profitent aux politiques

La récente attaque perpétrée à l’encontre d’une Eglise copte à Alexandrie et ayant fait 21 morts en dit long sur la difficulté du « vivre ensemble ». Il devient a priori, de plus en plus compliqué, que d’apprivoiser ces luttes de convictions. Les différences ne sont désormais plus des richesses mais des tares.  Il est donc nécessaire de pouvoir compatir à la douleur des familles des victimes et de dire qu’en aucun cas, l’Islam ne saurait tolérer ces formes de violence qui dénaturent le message originel, premier et véritable de la religion musulmane.

Une opportunité médiatique.

Nous avons entendu de la part d’une grande majorité de la communauté musulmane des condamnations fermes quant à ce type de pratiques qui enlisent l’ensemble des musulmans dont l’image est, depuis de nombreuses années déjà, ternie par des médias fallacieux et mystificateurs. De fait, ce récent drame suppose de nombreuses problématiques. Au-delà du fait qu’il s’agisse d’un acte profondément répréhensible et qui n’est en rien légitimé par les écrits coraniques, il est bon de remarquer que de tels évènements profitent nécessairement à des propagandes sévères mais aussi à des politiques en mal-être et en mal-devenir.

La presse et les gouvernements en font leur choux-gras.

Ne soyons pas dupes! Chaque attentat rattaché à la communauté musulmane relance les débats sur le terrorisme religieux et le fanatisme supposément lié à l’Islam. La recette semble fonctionner à merveille et les ingrédients ne varient pas: un crime, des victimes et une revendication. Tout ceci pour arriver à un résultat inexorablement identique: la stigmatisation de l’ensemble de la communauté musulmane; le but étant a priori d’attiser les peurs et de nourrir les haines.

Qui plus est, de longs discours sur la défiance, la sécurité et la place de l’Islam au sein de la société refont surface. Encore une fois, les problèmes de fond tels que le chômage, la précarité ou encore la discrimination sont relégués au second plan: une belle opportunité qui se présente en conséquent! Ce n’est plus une surprise: les minorités sont mises en exergue et instrumentalisées par des politiques qui tirent désormais profit de ces attaques pour alimenter les amalgames et les préjugés en tout genre.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*