Accueil / Écrits libres / L’engagement religieux de la Communauté

L’engagement religieux de la Communauté

 

Publicité récente du Secours Islamique France

« Aidez-vous les uns les autres dans l’accomplissement du bien et de la piété »

Salam alikoum mes frères et sœurs filah,

Il est important que d’évoquer l’engagement de la communauté musulmane en France. Aujourd’hui, plus que jamais, la communauté musulmane s’est installée dans le paysage politico-économique. Nous sommes de plus en plus nombreux ; et nous devrions de fait être de plus en plus actifs. L’engagement dit davantage l’entraide et l’action stable que le repli intérieur et communautaire. Nous constatons depuis quelques années maintenant un véritable regain de foi au sein de la ummah; regain qui a permis de nouveaux élans, regain qui a permis également d’initier de nouvelles actions de terrain concrètes au service de la communauté. Ce regain est un retour aux sources et doit être une force, un moyen indispensable à la construction d’une communauté d’espoir qui s’unit sur le fond comme sur la forme.

L’engagement, face à des stigmatisations grandissantes et des médias trompeurs, reste fondamental. Le climat ambiant et l’islamophobie qui règne de façon sous-jacente doivent nous interpeller quant à notre façon d’agir et de réagir. Sommes-nous hagards ? Sommes-nous conscients ? Le temps nous invite à réaliser qu’il existe des moyens d’action à notre portée afin d’être et de devenir les acteurs efficaces d’une avancée systématique de l’ensemble de la communauté musulmane ; communauté qui doit d’ailleurs appendre à se construire aujourd’hui mais aussi demain. Par la grâce d’Allah sobhanaho wa tahala, nous pouvons y arriver : il est toutefois indispensable que nous soyons agissants, efficients et opérants à l’échelle locale, régionale et/ou nationale.

Pourquoi s’engager ?

Au sein d’une époque qui se voit obscurcie par les changements d’éducation et les évolutions des modes de vie, garder la notion de nos valeurs religieuses est une sûreté indéniable. Pour les générations actuelles, mais aussi pour celles à venir, il est crucial et éminemment décisif de pouvoir mettre en place des réseaux, de pouvoir créer des liens, de pouvoir unir les peuples. Notre religion s’organise judicieusement autour de préceptes immuables : il est de notre ressort que de pouvoir désormais constituer des édifices productifs et constructifs ; le but étant d’aider chacun d’entre nous à disposer de l’essentiel pour faire face à une société en mutation constante qui tend à oublier toute forme de religion au profit d’une pensée quasi liberticide ; liberticide car elle devient progressivement esclave des tentations modernes. Etre musulman, au cœur d’un environnement déstabilisant, c’est être apte à avancer le cœur plein d’exigences et de pouvoir se tenir à ces exigences. Il n’est pas utile de fuir comme pour mieux oublier nos devoirs. Il nous faut, de façon utopique certes mais d’un point de vue substantiel, regarder le monde avec le recul adéquat et sortir des cadres, se mettre en marge des foules et réfléchir. La réflexion est porteuse d’une multitude de résultats.  Elle est une forme d’engagement. S’engager pour Allah, dans Sa voie en en son Nom, est un pas vers un cheminement positif.

Comment s’engager ?

La volonté, mais aussi la certitude sont impératifs. Il n’existe pas de formes uniques pour l’engagement mais un seul chemin : celui qui mène vers le réconfort et la satisfaction d’Allah. L’engagement revêt différents caractères ayant différents objectifs et différentes aspirations mais dont la finalité est commune : le bien-être et l’entraide. S’engager dans des associations, avec l’appui de ses frères et sœurs est très certainement constructif ; s’engager de façon personnelle pour le partage et l’échange est tout autant constructif. Nous pouvons nous engager pour créer, pour parler, pour donner, pour unir. Il en va de chacun de trouver un moyen d’agir pour pouvoir réagir. Rester dans la passivité est un frein au changement. Aussi, le blâme ou la critique de ce qui nous environne, perdent toute légitimité lorsque l’on a fait le choix de l’inaction. Il ne suffit pas de contempler  inutilement les dérives et les désillusions de notre époque avec l’espoir de faire avancer les choses sans qu’il y ait le moindre profitable engagement. Mon frère, ma sœur, use de tes capacités pour aller de l’avant ; use de tes aptitudes afin de les mettre à profit, au service d’une cause et pour le bien de la ummah. Il ne s’agit pas de gratifier son égo en ayant le sentiment d’agir, mais il s’agit de pouvoir gratifier sa foi en ayant le sentiment d’être et d’exister avec et pour les autres.

Soyons ainsi consciencieux. Vous, nous, moi : nous avons entre nos main des dispositions certaines qui nous permettent d’agir sur différents plans et à différentes échelles. Il suffit parfois de peu, il suffit souvent de peu pour offrir beaucoup. Nous sommes détenteurs d’un héritage religieux fort et riche : tâchons de ne jamais oublier ces devoirs qui nous incombent et ces responsabilités qui nous reviennent. Etre une force unique afin de véhiculer un message unique : celui d’une paix commune, d’un amour commun et d’une foi partagée.

Un commentaire

  1. C’est vrai qu’on voit un grand nombre de jeune revenir sur la voie de l’islam.
    Hamdoulilah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*